Microbial community composition is consistent across anaerobic digesters processing wheat-based fuel ethanol waste streams.

Town, J.R., Annand, H., Pratt, D.L., Dumonceaux, T.J., et Fonstad, T.A. (2014). « Microbial community composition is consistent across anaerobic digesters processing wheat-based fuel ethanol waste streams. », Bioresource Technology, 157, p. 127-133. doi : 10.1016/j.biortech.2014.01.074  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons réalisé des tests de potentiel méthanogène (BMP, pour biochemical methane potential) sur des sous-produits d’usines d’éthanol de blé broyé à sec amendés avec du fumier de parc d’engraissement selon deux rapports d’intrant. Nous avons analysé des résidus de distillation, des résidus de distillation dilués et des gâteaux humides, seuls et mélangés avec du fumier suivant des rapports sous-produits:fumier de 1:1 et 2:1 (par rapport aux solides volatils), dans des réacteurs de laboratoire à fonctionnement discontinu. L’ajout de fumier a augmenté tant la vitesse que l’uniformité de la production de méthane dans les réacteurs (digestion en triple). En outre, les digesteurs codigérant les résidus de distillation dilués et le fumier de bovins dans un rapport résidus:fumier de 1:1 et de 2:1 ont produit 125 % et 119 % du méthane attendu compte tenu du potentiel méthanogène de chaque substrat digéré individuellement. L’analyse des communautés bactériennes par amplification et pyroséquençage de la cible universelle a révélé un noyau numériquement dominant de 42 bactéries universellement présentes dans les réacteurs, et ce, sans égard aux intrants. L’analyse à plus petite échelle de la communauté des archées a montré qu’il y avait à la fois des méthanogènes hydrogénotrophes et des méthanogènes acétoclastes en quantités significatives.

Date de modification :