Effects of fall versus spring plowing forages on nitrate leaching losses to groundwater.

Jiang, Y., Jamieson, T., Nyiraneza, J., Somers, G.H., Thompson, B., Murray, B., Grimmett, M.G., et Geng, X.Y. (2015). « Effects of fall versus spring plowing forages on nitrate leaching losses to groundwater. », Ground Water Monitoring and Remediation, 35(1), p. 43-54. doi : 10.1111/gwmr.12083  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les taux élevés de perte de nitrate par lessivage dans les systèmes de rotation des cultures de pomme de terre soulèvent des préoccupations quant à la qualité de l’eau potable et à la protection des écosystèmes aquatiques à l’Île­du­Prince­Édouard. Nous avons mené des expériences sur des parcelles appariées dans des champs commerciaux afin d’évaluer les effets du report de l’enfouissement des fourrages de l’automne au printemps sur la réduction du lessivage du nitrate dans deux localités de l’Île­du­Prince­Édouard, en 2010 et en 2013. Les données de surveillance ont montré que l’enfouissement réalisé à l’automne entraînait une augmentation des concentrations de nitrate mesurées dans les tuyaux de drainage par rapport à l’enfouissement réalisé au printemps, sans doute principalement en raison de la minéralisation des résidus de culture à l’automne favorisée par la destruction des fourrages au moyen d’herbicides dans la localité 1. Une tendance similaire a été observée en ce qui concerne les concentrations de nitrate dans les eaux souterraines peu profondes de la localité 2 à l’étape du fourrage. La pratique consistant à reporter au printemps l’enfouissement des fourrages et/ou la destruction préalable des fourrages au moyen d’herbicides permet de réduire de 20 à 61 % les pertes de nitrate par lessivage au cours de l’étape du fourrage. Cette pratique devrait donc être encouragée. L’étude a également montré qu’une faible proportion (de 9,6 % à 22 %) des fourrages enfouis à l’automne se décomposait durant l’étape du fourrage et qu’une grande proportion demeurait dans le sol jusqu’à la saison suivante. Les producteurs devraient envisager de tenir compte du report d’une partie du N aux cultures subséquentes, peu importe si l’enfouissement est réalisé à l’automne ou au printemps.

Date de modification :