Thinning of a Ponderosa Pine/Douglas-Fir forest in South-Central BC: Impacts on understory vegetation.

Ducherer, K., Bai, Y., Thompson, D.J., et Broersma, K. (2013). « Thinning of a Ponderosa Pine/Douglas-Fir forest in South-Central BC: Impacts on understory vegetation. », Journal of Ecosystems and Management, 14(1), p. 1-15.

Résumé

Les forêts de pin ponderosa et de douglas de Menzies de la région intérieure de la Colombie­Britannique, au Canada, connaissent certains problèmes, dont celui de la densification, principalement attribuable à la suppression des incendies, qui a entraîné une réduction de la superficie des pâturages. La présente étude a porté sur le recours à l’éclaircissage pour réduire la densité des peuplements forestiers, rétablir la diversité des espèces du sous-étage et augmenter la productivité de la biomasse aérienne. Des données ont été recueillies sur une période de quatre ans. La richesse spécifique et la diversité étaient généralement plus faibles sous le couvert des pins ponderosa et des douglas qu’ailleurs. La diversité des espèces a été réduite par l’éclaircissage dans une localité, mais ne l’a pas été dans l’autre. La biomasse totale du sous­étage a connu une augmentation allant jusqu’à 80 % trois ou quatre ans après l’éclaircissage. Selon la localité et l’année, la production de biomasse d’un ou de plusieurs groupes d’espèces végétales, comme les herbacées non graminoïdes, les arbustes ou les graminoïdes, a augmenté. Nous avons observé une réduction de la profondeur de la litière dans les deux localités, due à l’élimination et/ou à la réduction des sources d’aiguilles. Les variations de la composition spécifique observées parmi les blocs et entre les localités portent à croire qu’un échantillonnage plus important pourrait être nécessaire dans le cadre d’études ultérieures pour mieux rendre compte de la variabilité spatiale. L’éclaircissage réduit la densité des peuplements, et donc la charge de combustible, et accroît la productivité des espèces du sous­étage.

Date de modification :