Comparaison du rendement et de la valeur nutritive de la fétuque élevée et du dactyle pelotonné cultivés sous irrigation en monoculture ou en combinaison avec la luzerne.

Thompson, D.J. (2013). « Comparaison du rendement et de la valeur nutritive de la fétuque élevée et du dactyle pelotonné cultivés sous irrigation en monoculture ou en combinaison avec la luzerne. », Canadian Journal of Plant Science, 93(5), p. 799-807. doi : 10.4141/cjps2012-283  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

On cultive couramment le dactyle pelotonné (Dactylis glomerata L.) sous irrigation dans l'intérieur de la Colombie-Britannique pour en tirer du fourrage. Bien qu'elle soit acclimatée elle aussi à cette région, la fétuque élevée [Schedonorus phoenix (Schop.) Holub.] n'a pas fait l'objet d'essais comparatifs. Trois variétés de chaque graminée ont été cultivées en monoculture ou en combinaison avec la luzerne à trois sites, dans le sud de l'intérieur de la Colombie-Britannique. Parmi les objectifs de l’étude figurait une comparaison du rendement fourrager et de la valeur nutritive (1) des monocultures de fétuque élevée et de dactyle pelotonné, (2) des mélanges de fétuque élevée et de dactyle pelotonné avec la luzerne et (3) des mélanges graminée-luzerne et des monocultures. Cultivée seule, la fétuque élevée donne un rendement de 9% supérieur à celui du dactyle pelotonné (rendement significativement plus élevé à trois sites-années sur six), bien que la valeur nutritive des deux fourrages se ressemble. Les mélanges de chaque graminée avec la luzerne donnent un rendement similaire, mais le mélange contenant de la fétuque élevée se caractérise par une meilleure valeur nutritive. La luzerne concourt à un plus gros pourcentage du rendement total et son taux de survie est plus élevé quand elle pousse avec la fétuque élevée. La fétuque élevée s'avère une solution de rechange viable au dactyle pelotonné pour la production de fourrages en monoculture irriguée et pourrait convenir davantage aux mélanges contenant de la luzerne. Les résultats de l’étude indiquent que la diversité a un effet fonctionnel; en effet, le rendement des mélanges graminée-luzerne surpasse le rendement moyen des monocultures de luzerne, de dactyle pelotonné et de fétuque élevée de 12%.

Date de modification :