Global Chemical Composition of Ambient Fine Particulate Matter for Exposure Assessment.

Philip, S., Martin, R.V., van Donkelaar, A., Lo, J.W., Wang, Y., Chen, D., Zhang, L., Kasibhatla, P.S., Wang, S., Zhang, Q., Lu, Z., Streets, D.G., Bittman, S., et Macdonald, D.J. (2014). « Global Chemical Composition of Ambient Fine Particulate Matter for Exposure Assessment. », Environmental Science & Technology, 48(22), p. 13060-13068. doi : 10.1021/es502965b  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les études épidémiologiques et les études des effets sur la santé sont entravées par le manque de mesures planétaires à long terme de la composition chimique des particules fines. Nous inférons la composition chimique des particules fines (P2,5) à une résolution spatiale de 0,1°× 0,1 pour la période 2004–2008 en combinant l’épaisseur optique des aérosols obtenue des spectroradiomètres imageurs satellisés MISR et MODIS avec les renseignements coïncidents de profil et de composition tirés du modèle GEOS-Chem de transport des composés chimiques. L’évaluation de l’ensemble de données sur la composition des P2,5 avec les mesures nord-américaines in situ indique une concordance spatiale significative pour les aérosols inorganiques secondaires, la masse de particules organiques, le carbone noir, les poussières minérales et le sel de mer. Nous constatons que la masse de particules organiques (11,9 ± 7,3 μg/m3), les aérosols inorganiques secondaires (11,1 ± 5,0 μg/m3) et les poussières minérales (11,1 ± 7,9 μg/m3) dominent les concentrations de P2,5 pondérées selon la taille de la population mondiale. Les concentrations de P2,5 inorganiques secondaires dépassent 30 μg/m3 au-dessus de la Chine orientale. D’après les simulations de sensibilité, le brûlage de biocombustibles dégagerait des concentrations de P2,5 pondérées selon la taille de la population mondiale presque aussi élevées (11 μg/m3) que le brûlage de combustibles fossiles (17 μg/m3). Ces estimations fournissent des informations au sujet de l’exposition de la population mondiale aux constituants chimiques et aux sources de P2,5.

Date de modification :