A gene expression program induced by bovine colostrum whey promotes growth and wound healing processes in intestinal epithelial cells.

Blais, M., Pouliot, Y., Gauthier, S.F., Boutin, B., et Lessard, M. (2014). « A gene expression program induced by bovine colostrum whey promotes growth and wound healing processes in intestinal epithelial cells. », Journal of Nutritional Science, 3(Article e57), p. 1-10. doi : 10.1017/jns.2014.56  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le colostrum bovin est bien connu pour ses propriétés bénéfiques sur la santé et le développement. Il renferme une grande variété d’ingrédients bioactifs favorisant un certain nombre de processus cellulaires. Ainsi, l’utilisation du lactosérum de colostrum comme additif aux aliments des animaux a été envisagée pour favoriser la santé intestinale, mais on connaît encore mal les mécanismes associés à ses propriétés bénéfiques sur les cellules épithéliales intestinales. Dans la présente étude, nous avons retiré la caséine du colostrum bovin et évalué la capacité du liquide restant, riche en composés bioactifs, à moduler les processus cellulaires dans des cellules épithéliales intestinales porcines, IPEC‑J2, et des cellules issues d’un adénocarcinome humain du côlon, Caco‑2/15. En premier lieu, nous avons vérifié l’effet du lactosérum de colostrum et du lactosérum de fromage sur les processus participant à la cicatrisation des blessures intestinales, dont la prolifération, l’attachement, la morphologie et la migration des cellules. Nos résultats ont montré que le lactosérum de colostrum a favorisé la prolifération et la migration des cellules, et diminué tout spécialement l’attachement des cellules Caco‑2/15 sur le flacon de culture. D’autre part, le lactosérum de fromage a induit la prolifération des cellules IPEC‑2 ainsi que des changements morphologiques dans ces cellules, mais n’a pas réussi à induire leur migration. Nous avons analysé, au moyen d’une biopuce, le profil d’expression génique des cellules IPEC‑2 après le traitement au lactosérum de colostrum. Nos résultats ont révélé que l’expression d’un nombre significatif de gènes participant à la migration, à l’adhésion et à la prolifération des cellules avait effectivement été modifiée dans les cellules traitées au lactosérum de colostrum. En conclusion, le contenu bioactif particulier du colostrum pourrait être bénéfique pour l’homéostasie des cellules épithéliales intestinales en régulant les processus biologiques qui interviennent dans la cicatrisation des blessures par le truchement d’un programme d’expression génique précis.

Date de modification :