Combined impacts of future climate and land use changes on discharge, nitrogen and phosphorus loads for a Canadian river basin.

El-Khoury, A., Seidou, O., Lapen, D.R., Que, Z., Mohammadi, M., et Sunohara, M. (2015). « Combined impacts of future climate and land use changes on discharge, nitrogen and phosphorus loads for a Canadian river basin. », Journal of Environmental Management, 151, p. 76-86. doi : 10.1016/j.jenvman.2014.12.012  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les changements climatiques et les changements de mode d’occupation du sol peuvent influer de diverses façons sur la qualité et la quantité des ressources en eau. Ainsi, pour prévoir les tendances qualité et quantité, les simulations devraient idéalement tenir compte de ces changements. L’article explique comment nous avons intégré les prévisions d’occupation du sol et les scénarios de changements climatiques au modèle hydrologique pour estimer l’impact respectif des changements prévus sur un ensemble de paramètres de qualité et de quantité de l’eau dans un bassin versant canadien. Nous avons produit les séries chronologiques du climat représentant la famille de scénarios A2 du SRES en combinant la transformation quantile–quantile et la recherche des plus proches voisins pour réduire l’échelle des sorties du Modèle régional canadien du climat (version 4.1.1). Nous nous sommes servis du modèle d’évaluation du sol et de l’eau SWAT (Soil and Water Assessment Tool) pour simuler l’écoulement fluvial et les apports d’azote et de phosphore dans divers scénarios de climat et d’occupation du sol. Les résultats montrent a) que les changements climatiques font augmenter l’écoulement fluvial mensuel maximal, les charges de nitrates et celles de phosphore organique, tout en poussant à la baisse les charges de nitrites et d’azote organique; et b) que les changements de mode d’occupation du sol entraînent les variables de qualité et de quantité d’eau dans la même direction que le font les changements climatiques, sauf pour ce qui est des charges d’azote organique, sur lesquelles les deux agents de stress ont un effet inverse.

Date de modification :