Influence of Long-Term Application of Manure Type and Bedding on Yield, Protein, Fiber, and Energy Value of Irrigated Feed Barley.

Miller, J.J., Beasley, B.W., Drury, C.F., Larney, F.J., et Hao, X. (2015). « Influence of Long-Term Application of Manure Type and Bedding on Yield, Protein, Fiber, and Energy Value of Irrigated Feed Barley. », Agronomy Journal, 107(1), p. 121-128. doi : 10.2134/agronj14.0321  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

On ignore les effets à long terme de l’épandage de fumier (fumier composté [FC] ou fumier en tas [FT]) et de litière (copeaux de bois [BO] ou paille [PA]) ainsi que de leur dose d’épandage sur le rendement, la teneur en protéines, la teneur en fibres et la valeur énergétique de l’orge fourragère (Hordeum vulgare L.) pour les bœufs de boucherie (Bos taurus). Nous avons mesuré le rendement en matière sèche et la qualité alimentaire d’orge fourragère cultivée avec irrigation sur un loam argileux après 5 (2002), 8 (2005) et 12 ans (2009) d’épandages annuels de FC ou de FT de parc d’engraissement avec de la litière BO ou PA à trois doses d’épandage (13, 39 et 77 Mg ha‑1 poids sec). Les traitements comprenaient également un témoin sans amendement et un traitement à l’engrais inorganique. En 2005, le traitement FC‑PA a présenté des rendements moyens significativement plus élevés (P ≤ 0,05) que ceux du traitement FT‑BO, mais semblables à ceux des traitements FT‑PA et FC‑BO. En 2009, les rendements étaient significativement plus faibles pour le traitement FC‑BO que pour les trois autres traitements et ils étaient plus élevés pour les traitements PA‑13 et BO‑77 que pour le traitement BO‑13. La teneur moyenne en protéines brutes pour les trois années était plus élevée pour le traitement FT que pour le traitement FC. La litière a influé sur les teneurs en protéines brutes et solubles, mais les effets dépendaient des interactions avec la dose et l’année. Par exemple, en 2009, les teneurs en protéines brutes et solubles étaient plus élevées pour le traitement PA que pour le traitement BO aux doses de 39 et de 77 Mg ha‑1. L’épandage de fumier et de litière permet de gérer le rendement et la teneur en protéines de l’orge fourragère, mais n’a probablement que peu ou pas d’effet sur sa teneur en fibres et sa valeur énergétique.

Date de modification :