Water sprinkling market pigs in a stationary trailer. 1. Effects on pig behaviour, gastrointestinal tract temperature and trailer micro-climate.

Fox, J., Widowski, T.M., Torrey, S., Nannoni, E., Bergeron, R., Gonyou, H.W., Brown, J.A., Crowe, T.G., Mainau, E., et Faucitano, L. (2014). « Water sprinkling market pigs in a stationary trailer. 1. Effects on pig behaviour, gastrointestinal tract temperature and trailer micro-climate. », Livestock Science, 160(1), p. 113-123. doi : 10.1016/j.livsci.2013.12.019  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Souvent, les porcs sont transportés à l’abattoir dans des conditions qui ne respectent pas leur zone de neutralité thermique, ce qui peut nuire à leur bien-être et augmenter les pertes. On utilise l’aspersion d’eau dans les étables pour moduler le microclimat et réduire la température corporelle des porcs et améliorer leur bien-être, mais il n’existe pas de données claires sur les bienfaits de l’aspersion durant le transport. Notre étude visait donc à examiner l’effet de l’aspersion d’eau dans des remorques sur le comportement et la température corporelle des porcs durant le transport et dans les aires d’attente, de même qu’à déterminer l’effet de l’aspersion sur le microclimat régnant dans la remorque. Chaque semaine pendant 12 semaines, deux bétaillères ont transporté chacune 208 porcs (n = 4992) de la même exploitation, le même jour, jusqu’à l’abattoir, un déplacement d’une durée de 2 heures. Dans une des remorques, les gicleurs ont fonctionné pendant 5 min (~125 L) avant le départ et avant le déchargement; l’autre remorque a servi de témoin. Dans chacune des remorques, 4 compartiments étaient munis de caméras, de détecteurs d’ammoniac et d’enregistreurs de température et d’humidité. La température du tube digestif (°C) a été mesurée au moyen d’enregistreurs de données administrés par voie orale à 4 porcs choisis au hasard (n = 384) dans chacun des compartiments. Le chargement des compartiments a été fait au hasard, sans ordre déterminé. Nous avons enregistré le comportement durant le transport, le déchargement et dans l’aire d’attente au moyen de vidéos ou d’observations de visu. Nous avons procédé à l’analyse de la variance des données en utilisant la température extérieure (Text.) comme covariable; celle-ci était en moyenne de 19,5 °C ± 3,8 °C (fourchette : 13,6 – 25,8 °C). Dans les remorques où il y avait eu aspersion d’eau, la température dans le compartiment avait moins augmenté (p = 0,002) entre le chargement et le déchargement, l’humidité avait moins diminué (p < 0,001), et il n’y avait pas de différence dans les concentrations d’ammoniac. Lorsque la température extérieure était supérieure à 23 °C, l’aspersion d’eau n’a pas eu d’effet sur le comportement des animaux dans la remorque, mais lorsqu’elle était inférieure à 23 °C, plus d’animaux se tenaient debout dans les remorques aspergées (p < 0,05). L’aspersion d’eau n’a pas influé sur les chutes ou les glissades à l’embarquement ou au débarquement. Dans les aires d’attente, le temps avant que les animaux se couchent était plus court (p < 0,05) pour les animaux de tous les compartiments lorsque la température extérieure augmentait. Les porcs qui avaient été aspergés ont passé plus de temps couchés (p < 0,05) et sont allés boire moins souvent (p < 0,001) que les animaux témoins, et ce, indépendamment de la température extérieure. La température du tube digestif a augmenté entre le chargement et le départ, et a diminué durant le transport chez tous les animaux (p < 0,001). Lorsque la température extérieure était supérieure à 24 °C, l’aspersion d’eau a eu tendance à réduire davantage la température du tube digestif (p = 0,08). Ces données semblent indiquer que lorsque la température extérieure est supérieure à 23 °C, l’aspersion des porcs dans un véhicule immobilisé peut prévenir l’augmentation de la température corporelle durant un court déplacement sans avoir d’effet nuisible dur la concentration d’ammoniac ou le comportement des animaux au débarquement.

Date de modification :