Soil Phosphorus Fractions Change in Winter in a Corn-Soybean Rotation with Tillage and Phosphorus Fertilization.

Shi, Y., Ziadi, N., Messiga, A.J., Lalande, R., et Hu, Z.Y. (2015). « Soil Phosphorus Fractions Change in Winter in a Corn-Soybean Rotation with Tillage and Phosphorus Fertilization. », Pedosphere, 25(1), p. 1-11. doi : 10.1016/S1002-0160(14)60071-0  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

En déterminant comment les pratiques agricoles influent sur le phosphore (P) du sol l’hiver, on pourrait mieux comprendre le cycle du P dans le sol dans certaines conditions du milieu dans l’est du Canada. Dans cette étude, nous avons évalué les effets du travail du sol et de la fertilisation en P sur les changements dans les fractions de P et d’autres propriétés chimiques du sol durant l’hiver. En 1992, on a établi une expérience à long terme de rotation de maïs (Zea mays L.) et de soja (Glycine max L.) au Québec (Canada). Aux automnes de 2001 et de 2007 après la récolte du soja et aux printemps suivants (2002 et 2008) avant l’ensemencement de maïs, des échantillons de sol (de 0 à 15 cm de profondeur) ont été prélevés dans des parcelles principales labourées à la charrue à versoirs (CV) ou cultivées en semis direct (SD) et dans des sous parcelles fertilisées à raison de 0, 17,5 ou 35 kg P ha‑1 et de 160 kg N ha‑1. Nous avons analysé les échantillons pour déterminer les changements dans les fractions de P et d’autres propriétés chimiques du sol durant les hivers 2001‑2002 et 2007‑2008. Durant ces deux périodes, les changements dans toutes les fractions de P étaient significatifs, ce qui indique qu’il y avait transformation et mouvement de P dans le sol durant l’hiver. Les concentrations de Fe, Al, Ca et Mg extractibles par une solution Mehlich-3 ont diminué durant les deux périodes. Le labourage n’a eu aucun effet significatif sur les fractions de P du sol. Les fractions de P extractible à la résine à l’hiver 2001‑2002 et les fractions de P inorganique extractible au NaHCO3 et de P organique extractible au NaOH durant les deux hivers ont augmenté significativement dans les sous parcelles fertilisées au P. Notre étude montre que les fractions de P labile dans des sols cultivés changent durant l’hiver, possiblement en raison de la solubilisation du P résiduel de l'engrais et de facteurs environnementaux.

Date de modification :