Effects of ractopamine administration and castration method on muscle fibre characteristics and sensory quality of the longissimus muscle in two Piétrain genotypes.

Li, H.J., Gariépy, C., Jin, Y., Font-i-Furnols, M., Fortin, J., Rocha, L.M., et Faucitano, L. (2015). « Effects of ractopamine administration and castration method on muscle fibre characteristics and sensory quality of the longissimus muscle in two Piétrain genotypes. », Meat Science, 102, p. 27-34. doi : 10.1016/j.meatsci.2014.10.027  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons déterminé les effets individuels et combinés de la supplémentation de la ration en ractopamine (RAC, 7,5 vs 0 ppm), de la méthode de castration (chirurgicale : CC vs immunocastration : IM) et du génotype (génotype A : GA vs GB comprenant 25 % ou 50 % de Piétrain) sur les caractéristiques des fibres du longissimus (LM) et la qualité de la viande de porc (n = 512). La RAC a entraîné une augmentation de la superficie de la coupe transversale des fibres de type IIX (p = 0,009) ainsi qu’une diminution du potentiel glycolytique (p = 0,02) et de la tendreté de la viande (p < 0,001). Les caractéristiques des fibres musculaires ont révélé que le LM des porcs immunocastrés était plus oxydatif (p < 0,05) et que la viande avait une intensité de flaveurs atypiques légèrement plus élevée de même qu’une force de cisaillement mesurée par la méthode de Warner-Bratzler (FCWB) un peu plus élevée que les porcs castrés par chirurgie (p = 0,04). Le LM des porcs GB était plus pâle (p < 0,05), avait un potentiel glycolytique plus élevé (p < 0,05), une superficie de coupe transversale des fibres IIX plus grande ainsi qu’une plus grande intensité de flaveurs atypiques que le LM des porcs GA. La supplémentation en RAC, la méthode de castration et le génotype ou la combinaison de ces éléments ont influé sur certaines caractéristiques des fibres musculaires ainsi que sur certains paramètres associés à la qualité, mais les différences signalées étaient légères signifiant que ces traitements ou la combinaison de ceux-ci pourraient être utilisés sans nuire de façon importante à la qualité de la viande.

Date de modification :