Evaluating dispersion modelling options to estimate methane emissions from grazing beef cattle.

McGinn, S.M., Flesch, T.K., Coates, T., Charmley, E., Chen, D., Bai, M., et Bishop-Hurley, G. (2015). « Evaluating dispersion modelling options to estimate methane emissions from grazing beef cattle. », Journal of Environmental Quality, 44(1), p. 97-102. doi : 10.2134/jeq2014.06.0275  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les émissions entériques bovines de méthane (CH4) sont une source de gaz à effet de serre et représentent une perte d’énergie qui nuit à l’efficacité de la production bovine. La mesure directe des émissions entériques de CH4 est utile pour quantifier l’ampleur et la variation de cette importante source de gaz à effet de serre et en évaluer l’atténuation. Les objectifs de cette étude étaient d’évaluer les effets de la densité de peuplement des bovins et de la configuration de la source (source ponctuelle vs source étendue, et élévation de la source étendue) sur les émissions de CH4 provenant des bovins en pâturage dans le Queensland, en Australie. Cela a été accompli à l’aide de mesures atmosphériques non intrusives et d’un modèle de dispersion des gaz. Les émissions de CH4 moyennes relevées pour la source ponctuelle et pour la source étendue se sont situées entre 240 et 250 g animal-1 j-1 durant toute l’étude. Il n’y avait aucune différence (p > 0,05) au niveau des émissions lorsqu’une source étendue était élevée (0,5 m) ou au sol (0 m). Lorsque la source était ponctuelle, les émissions de CH4 variaient selon la densité de peuplement; nous avons relevé une variation semblable dans le cas des émissions de source étendue. Cette étude démontre la flexibilité de la configuration de la source étendue du modèle de dispersion pour estimer les émissions de CH4, même pour une faible densité de peuplement.

Date de modification :