Soil quality response to cover crops and amendment in a vineyard in Nova Scotia, Canada.

Messiga, A.J., Sharifi, M., Hammermeister, A.M., Gallant, K., Fuller, K.D., et Tango, M. (2015). « Soil quality response to cover crops and amendment in a vineyard in Nova Scotia, Canada. », Scientia Horticulturae, 188, p. 6-14. doi : 10.1016/j.scienta.2015.02.041  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons évalué les effets de cultures de couvertures comprenant un mélange d’espèces, combinées à des déchets organiques ou à des déchets industriels, sur certaines propriétés du sol dans un vignoble de l’Est du Canada. Les essais comportaient trois répétitions, et les traitements expérimentaux étaient disposés de façon aléatoire, en parcelles imbriquées. Nous avons établi quatre cultures de couverture comprenant un mélange d’espèces [témoin sans culture de couverture (CONT), avoine + pois + vesce velue (OPV), avoine avec sous-semis de trèfle rouge (ORCl), fléole + trèfle alsike + trèfle rouge (TM)] entre les rangs dans les parcelles principales. En outre, nous avons appliqué cinq types d’engrais [engrais sans N (NDEF), engrais synthétique complet (FERT), cendre de bois (WA), déchets de cuisine solides municipaux (MSFW), sédiments issus de la culture de moules (MS)] dans les sous-parcelles. Nous avons évalué les changements subis par certains critères de qualité du sol (0–15 cm) au début de la saison de culture (9 mai 2011 et 28 avril 2012), au moment de la floraison, au début juillet (06 juillet 2011 et 2012), ainsi qu’au moment de la récolte, à la fin octobre (31 octobre 2011 et 20 octobre 2012). Au moment de la floraison, la teneur du sol en N minéral était de 23,56 kg ha-1 pour le traitement OPV et de 20,68 kg ha-1 pour le traitement ORCl, mais seulement de 16,38 kg ha-1 pour le traitement CONT et de 12,53 kg ha-1 pour le traitement TM. Au moment de la récolte, la teneur du sol en N minéral était de 21,95 kg ha-1 pour le traitement ORCl, mais de seulement 15,43 kg ha-1 pour les traitements OPV et TM et de 9,10 kg ha-1 pour le traitement CONT. Le N minéral du sol était principalement sous forme de NO3−–N jusqu’à la floraison, mais au moment de la récolte, il était principalement sous forme de NH4+–N. Après la première année de l’expérience, les trois amendements organiques et industriels ont favorisé le maintien d’un pH (7,34 pour le traitement MSFW et 7,35 pour le traitement WA) et d’une teneur en phosphore extractible par la méthode Mehlich-3 (399 kg PM3 ha-1 pour le traitement MSFW et 333 kg PM3 ha-1 pour le traitement WA) plus élevés que les traitements FERT (pH de 7,17; 306 kg PM3 ha-1) et NDEF (pH de 7,12; 288 kg PM3 ha-1). Après la deuxième année de l’expérience, par rapport aux engrais seuls et aux combinaisons culture de couverture × traitement FERT, la combinaison culture de couverture × engrais a permis des hausses de 8,8 % et de 10,6 % de la teneur du sol en C organique ainsi que de 8,1 % et de 9,8 % de la teneur du sol en N. La teneur en N potentiellement minéralisable, évaluée par absorption UV d’un extrait au NaHCO3, était plus élevée avec le traitement ORCl (0,79 abs) qu’avec les autres cultures de couverture (0,69 abs). La teneur du sol en azote microbien était de 205 kg ha-1 dans le cas du traitement MSFW et de 212 kg ha-1 dans le cas du traitement WA, mais de seulement 168 kg ha-1 pour le traitement NDEF et de 125 kg ha-1 pour le traitement FERT. Les combinaisons de cultures de couverture et de déchets organiques ou industriels ont fourni des apports de N minéral et de P assimilable comparables à ceux des engrais, en plus d’améliorer les propriétés physiques et biologiques du sol ainsi que la qualité globale du sol dans le vignoble utilisé pour l’expérience.

Date de modification :