es effets du système de production et des promoteurs de croissance sur les résultats physiologiques de maturité chez les bouvillons.

López-Campos, Ó., Aalhus, J.L., Prieto, N., Larsen, I.L., Juárez, M., et Basarab, J.A. (2014). « es effets du système de production et des promoteurs de croissance sur les résultats physiologiques de maturité chez les bouvillons. », Canadian Journal of Animal Science, 94(4), p. 607-617. doi : 10.4141/CJAS-2014-022  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Pendant une période de deux ans, 224 bouvillons croisés ont été attribués à un plan factoriel 2×2×2 pour déterminer les effets du système de production (nourri au stade veau c. nourri au stade d'un an), de la stratégie d'implants de croissance (non implanté c. implanté) et de la supplémentation au β-agoniste (sans ractopamine c. avec ractopamine) sur les indicateurs physiologiques de la maturité. Les résultats de la dentition et de l'ossification le long de la colonne vertébrale ont été évalués après abattage pendant l'inspection de la tête et du classement. Le système de production a eu un effet significatif (P<0,001) sur la cote de dentition, mais non sur l'implant (P=0,68) ou le β-agoniste (P=0,31). Il y a des interactions significatives (P<0,001) entre le système de production et la stratégie d'implants sur les fréquences des carcasses montrant de l'ossification dans les apophyses vertébrales thoraciques, lombaires et sacrées. Il y a interaction significative (P<0,0001) entre le système de production et la stratégie d'implants sur les fréquences des carcasses considérées <21 ou >21 mois d’âge selon un modèle de ségrégation qui utilise seulement les évaluations physiologiques de la maturité. Ces données démontrent l'incapacité des cotes physiologiques à refléter de façon exacte l’âge chronologique, avec des précisions globales de classement de 0,68 et 0,53 pour les résultats de dentition et d'ossification. Les plus grandes précisions de classement ont été obtenues au moyen des résultats d'ossification thoraciques (0,74) ou lombaires (0,69). Les implants accélèrent le processus d'ossification, particulièrement dans les animaux plus jeunes, ayant donc un effet dramatique sur le nombre d'animaux admissibles au classement de <21 mois d’âge selon l’évaluation physiologique de la maturité.

Date de modification :