Un modèle économique évaluant une supplémentation en acide folique et vitamine B12 donnée autour de la parturition et en début de la lactation sur les fermes laitières du Québec, Canada.

Duplessis, M., Girard, C.L., Santschi, D.E., et Pellerin, D. (2014). « Un modèle économique évaluant une supplémentation en acide folique et vitamine B12 donnée autour de la parturition et en début de la lactation sur les fermes laitières du Québec, Canada. », Canadian Journal of Animal Science, 94(4), p. 737-747. doi : 10.4141/CJAS-2014-026  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L’objectif de cette étude était d’estimer la rentabilité potentielle d’un supplément combiné d’acide folique et de vitamine B12 dans les troupeaux laitiers québécois. Un total de 791 vaches réparties dans 14 troupeaux laitiers ont participé au projet. Les vaches étaient assignées à une injection intramusculaire hebdomadaire de saline ou 320mg d’acide folique et 10mg de vitamine B12. Les traitements ont débuté 3 semaines avant la date de vêlage prévue et ont duré jusqu’à 8 semaines de la lactation. Pour tous les troupeaux, des données sur la production laitière, la reproduction et l’incidence des maladies ont été prises. Deux scénarios ont été étudiés compte tenu du système de gestion de l’offre propre à l’industrie laitière canadienne: (1) quota gardé constant et (2) nombre de vaches gardé constant. Pour les scénarios1 et 2, 8 et 7 troupeaux sur 14, respectivement, ont obtenu une marge annuelle nette positive par vache suite à l’utilisation du supplément. Des marges nettes moyennes de 31,18$ et −4,86$ CAN par vache par année ont été obtenues pour les scénarios1 et 2, respectivement. Ces réponses variables soulignent que les apports de ces vitamines par la flore du rumen étaient probablement différents entre les troupeaux et que les connaissances actuelles ne permettent pas de prédire les apports selon les rations servies.

Date de modification :