‘Honeycrisp’ apple leaf and fruit nutrient concentration is affected by rootstock during establishment.

Neilsen, G.H. et Hampson, C.R. (2014). « ‘Honeycrisp’ apple leaf and fruit nutrient concentration is affected by rootstock during establishment. », Journal of the American Pomological Society, 68(4), p. 178-189.

Résumé

Un essai portant sur 31 porte-greffes nanifiants et semi-nanifiants de pommiers [Malus sylvestris (L.) Mill var. domestica (Borkh.) Mansf.] de Russie, des États-Unis et d’Allemagne, avec « Honeycrisp » comme greffon, a été lancé en 2010 à Summerland, en Colombie-Britannique, au Canada, dans le cadre d’une plus vaste expérience organisée par le groupe de recherche NC-140 rootstock de l’USDA. Les concentrations en éléments nutritifs des feuilles et des fruits ont été affectées par le porte-greffe au cours des trois premières années critiques de l’établissement sous irrigation. Les arbres ont affiché un éventail de degrés de vigueur et de rendements initiaux. Quelques problèmes ont été éprouvés quant à l’atteinte des concentrations foliaires adéquates de N, de B et de Cu, peu importe le porte-greffe, tout comme les concentrations de Zn, de P et de Mg dans les feuilles et les concentrations de Ca dans les fruits qui, souvent, n’ont pas atteint un niveau suffisant. Les porte-greffes ont présenté des capacités supérieures et inférieures d’accumulation de chaque élément nutritif, mais seuls B.70-6-8 (P, Mn et K) et B.7-3-150 (P, K) ont été supérieurs pour plus d’un élément nutritif. La capacité d’accumuler un éventail d’éléments nutritifs importants a affiché une faible corrélation avec le rendement initial des arbres, à l’exception d’une association étroite entre les concentrations foliaires de P et la vigueur initiale des arbres. On a aussi noté un antagonisme apparent entre les concentrations de P et les concentrations de Ca dans les fruits lors de la première récolte.

Date de modification :