Metabolism of nC11 fatty acid fed to Trichoderma koningii and Penicillium janthinellum II: Production of intracellular and extracellular lipids.

Monreal, C.M., Chahal, A., Rowland, O., Smith, M.L., et Schnitzer, M.I. (2014). « Metabolism of nC11 fatty acid fed to Trichoderma koningii and Penicillium janthinellum II: Production of intracellular and extracellular lipids. », Journal of Environmental Science and Health, Part B: Pesticides, Food Contaminants, and Agricultural Wastes, 49(12), p. 955-965. doi : 10.1080/03601234.2014.951583  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

On en connaît peu sur le métabolisme fongique des acides gras nC10 et nC11 et leur transformation en lipides. Nous avons produit une culture mixte avec deux champignons telluriques, soit T. koningii et P. janthinellum, dans de l’acide undécanoïque (UDA), dans un mélange d’UDA et de bouillon dextrose-pomme de terre (UDA+PDB), et dans un PDB, afin d’étudier leur transformation métabolique durant la croissance. Nous avons quantifié sept catégories de lipides intracellulaires et extracellulaires par chromatographie sur couche mince à ionisation de flammes (TLC-FID) Iatroscan. Nous avons procédé par chromatographie en phase gazeuse à ionisation de flammes (GC-FID) pour quantifier 42 acides gras distincts. Pour 150 mL de culture, c’est la culture fongique mixte mise en croissance dans le mélange d’UDA et de PDB qui a produit le plus grand nombre de lipides intracellulaires (531 mg) et extracellulaires (14,7 mg) durant la phase exponentielle. La teneur en lipides intracellulaires représentait 25 % du carbone total issu de la biomasse, ou 10 % du poids sec de la biomasse totale produite. Les acides gras constituaient la plus grande catégorie de lipides intracellulaires (457 mg/150 mL de culture). Ils ont été synthétisés à raison de 2,4 mg/h durant la phase exponentielle et décomposés à raison de 1,8 mg/h durant la phase stationnaire, alors que la source de carbone était le mélange d’UDA et de PDB. L’acide palmitique (C16:0), l’acide stéarique (C18:0), l’acide oléique (C18:1), l’acide linoléique (C18:2) et l’acide vaccénique (C18:1) représentaient >80 % du total d’acides gras intracellulaires. Durant la phase de croissance exponentielle dans le mélange d’UDA et de PDB, les hydrocarbures constituaient le plus grand groupe de lipides extracellulaires (6,5 mg), et leur synthèse intracellulaire s’est effectuée à 64 μg/h. La culture mixte de T. koningii et de P. janthinellum a produit de nombreux lipides qui pourraient être utilisés comme matières premières ou bioproduits industriels dans le secteur du bioraffinage.

Date de modification :