Les effets de Propionibacterium freudenreichii sur les profils de fermentation ruminale, la production de méthane et la biohydrogénation des lipides des diètes de finition bovine contenant de l’huile de lin dans une technique de simulation du rumen.

Meale, S.J., Ding, S., He, M.L., Dugan, M.E.R, Ribeiro Jr, G.O., Alazzeh, A.Y., Holo, H., Harstad, O.M., McAllister, T.A., et Chaves, A.V. (2014). « Les effets de Propionibacterium freudenreichii sur les profils de fermentation ruminale, la production de méthane et la biohydrogénation des lipides des diètes de finition bovine contenant de l’huile de lin dans une technique de simulation du rumen. », Canadian Journal of Animal Science, 94(4), p. 685-695. doi : 10.4141/CJAS-2014-051  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les objectifs de cette étude étaient d’étudier les effets de Propionibacterium freudenreichii (souche T54; PB) et l'huile de lin (FO – «flaxseed oil») dans une ration totale mélangée (TMR – «total mixed ration») sur la fermentation ruminale, la production de CH4 et la biohydrogénation d'acides gras dans deux rumens artificiels (RUSITEC). L'expérience consistait de 8 jours d'adaptation et 12 jours de collecte d’échantillons avec 4 fermenteurs réplicats par traitement. Les traitements étaient: 1) CON (témoin); 2) PB; 3) FO (60g kg1 matières sèches [DM – «dry matter»] avec PB autoclavé); 4) FOPB (60g kg1 matières sèches avec PB). Les traitements n'ont pas eu d'effet (P>0,05) sur la disparition des matières sèches (DMD – «disappearance of dry matter») (g kg1 DM) ni la production de gaz (mL g1 DM). L'ajout de FOPB augmentait (P=0,01) la production d'acides gras volatils (VFA – «volatile fatty acids») (mmol jour1), par rapport au CON et à PB. Le ratio acétate:propionate était réduit (P<0,001) dans tous les traitements par rapport au CON. La production de méthane (mL g1 DM ou mL g1 DMD) était à son plus faible (P<0,001) avec PB (27,1%). Par contre, la FO (14,3%) et la FOPB (19,3%) ont aussi réduit la production de CH4 par rapport au CON. Les profils d'acides gras pour la PB étaient similaires (P>0,05) au CON pour la plupart des acides gras (FA – «fatty acids»). Les concentrations d'acides gras 18:3n-3 étaient supérieures (P<0,001) dans la FO et la FOPB autant dans les digestas que les effluents, par rapport au CON. P. freudenreichii a eu très peu effet sur la biohydrogénation ruminale, mais a réduit la production de CH4 sous les conditions actuelles, résultat d'une production accrue de propionate.

Date de modification :