Ground cover species selection to manage common ragweed (Ambrosia artemisiifolia L.) in roadside edge of highway.

Bae, J., Byun, C., Watson, A.K., et Benoît, D.-L. (2014). « Ground cover species selection to manage common ragweed (Ambrosia artemisiifolia L.) in roadside edge of highway. », Plant Ecology, 216(2), p. 263-271. doi : 10.1007/s11258-014-0433-9  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans le sud du Québec, Canada, les espèces du genre Trifolium sont couramment utilisées comme couvre-sol supplémentaire le long des grands axes routiers pour faciliter l’établissement du gazon. Toutefois, il arrive souvent que ces espèces ne parviennent pas à s’établir, en particulier en bordure de route. Une mauvaise herbe, Ambrosia artemisiifolia, exploite les espaces libres. Sur l’hypothèse que le stress imputable aux métaux lourds a un effet central sur la composition des espèces végétales, nous avons réalisé une expérience sur le terrain pour examiner la levée de quatre espèces en bordure de route, le long d’un gradient relatif à la teneur en métaux. L’espèce examinée inclut un trèfle utilisé comme couvre-sol (Trifolium arvense), deux plantes pouvant être utilisées comme couvre-sol (Lotus corniculatus et Coronilla varia) et une mauvaise herbe (A. artemisiifolia). Deux cents graines de chaque espèce ont été semées, après stratification froide et humide, dans quatre parcelles (20 × 30 cm), à raison d’une parcelle par espèce, et le processus a été reproduit trois fois. Nous avons mesuré le pourcentage de levée définitif et la teneur en métaux du sol et nous avons analysé leurs corrélations. La levée de T. arvense a affiché une corrélation négative avec la teneur en Zn, en Pb et en Cu. Par contre, la levée de A. artemisiifolia a affiché une corrélation positive avec la teneur en Zn, en Pb et en Cu. L’expérience confirme l’hypothèse selon laquelle la colonisation d’A. artemisiifolia en bordure de route peut être attribuée à sa plus grande tolérance aux teneurs en Zn, en Pb et en Cu que T. arvense. Dans l’évaluation des deux légumineuses possibles, L. corniculatus a affiché une corrélation positive avec la teneur en Zn, en Pb et en Cu, tout comme A. artemisiifolia, tandis que la levée de C. varia n’a pas affiché de relation significative avec les teneurs en Pb et en Cu. Le constat actuel suppose que L. corniculatus peut être un bon candidat en raison de son comportement de levée et de sa tolérance aux métaux lourds, tout comme A. artemisiifolia.

Date de modification :