Nonprotein nitrogen is absorbed from the large intestine and increases nitrogen balance in growing pigs fed a valine-limiting diet.

Columbus, D.A., Lapierre, H., Htoo, J.K., et de Lange, C.F.M. (2014). « Nonprotein nitrogen is absorbed from the large intestine and increases nitrogen balance in growing pigs fed a valine-limiting diet. », Journal of Nutrition, 144(5), p. 614-620. doi : 10.3945/jn.113.187070  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L’absorption d’azote dans le gros intestin, en grande partie sous forme d’ammoniac et peut-être sous forme d’acides aminés (AA), est généralement considérée comme ayant de peu de valeur nutritive pour les non-ruminants et les humains. Cependant, l’azote ammoniacal absorbé dans le gros intestin peut être recyclé dans l’intestin grêle sous forme d’urée et incorporé dans les AA microbiens, qui peuvent ensuite être utilisés par l’hôte. On a réalisé une étude par perfusion caecale afin de déterminer sous quelle forme l’azote est absorbé dans le gros intestin et quel était l’impact de l’apport d’azote du gros intestin sur le bilan azoté chez des porcs en croissance. On a eu recours à 18 castrats munis d’une canule caecale (poids de corps initial de 22,4 ± 1,2 kg) pour déterminer l’effet d’un apport d’azote dans le gros intestin (sous forme de caséine ou d’urée) sur la rétention de l’azote et la cinétique de l’urée dans tout l’organisme. Les traitements ont consisté en des perfusions caecales d’une solution saline (témoin), de caséine ou d’urée; l’azote perfusé correspondait à 40 % de la prise d’azote. Dans un sous-échantillon de neuf porcs, de l’azote sous forme d’urée 15N15 a été ajouté par perfusion i.v. pendant la période couverte par le bilan azoté pour que l’on puisse déterminer la cinétique de l’urée. Tous les porcs ont reçu une ration à base de fécule de maïs et de soya dont l’acide aminé limitant était la valine. Plus de 80 % de l’azote administré semble avoir été absorbé. Le flux de l’urée et l’excrétion urinaire d’azote ont augmenté (P ≤ 0,05) de façon similaire pour les deux sources d’azote, mais cette augmentation ne tenait pas pleinement compte de l’augmentation de l’absorption de l’azote dans le gros intestin. La rétention de l’azote dans tout le corps s’est améliorée avec les perfusions d’azote (129 vs 114 g/j; P < 0,01) et ne différait pas (P > 0,05) d’une source d’azote à l’autre. L’absorption de l’azote dans le gros intestin se produirait sous la forme d’azote non protéique, qui serait retourné à l’intestin grêle par l’urée et utilisé pour la production d’AA bactériens et devrait de ce fait être prise en considération lorsque vient le temps d’établir les apports et les besoins en azote et en AA.

Date de modification :