Effet des microondes sur les graines de haricot infectées par Colletotrichum lindemuthianum avec et sans traitement chimique des semences.

Friesen, A.P., Conner, R.L., Robinson, D.E., Barton, W.R., et Gillard, C.L. (2014). « Effet des microondes sur les graines de haricot infectées par Colletotrichum lindemuthianum avec et sans traitement chimique des semences. », Canadian Journal of Plant Science, 94(8), p. 1373-1384. doi : 10.4141/CJPS-2014-035  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L'anthracnose, causée Colletotrichum lindemuthianum et propagée par les semences, est une maladie grave du haricot (Phaseolus vulgaris L.). Cette maladie affecte la qualité des graines et le rendement grainier. Les auteurs ont procédé à une étude de deux ans pour examiner les effets des microondes sur deux cultivars de haricot, Navigator (petit haricot blanc) et AC Ole (haricot pinto). Au laboratoire, une exposition d'une durée maximale de 40 à 50 secondes réduit la germination des graines de moins de 10% et la viabilité de l'agent pathogène de 0,14 et de 0,10% par seconde, respectivement, chez Navigator et AC Ole. Des essais au champ ont été effectués à Ridgetown et à Exeter, en Ontario, afin d’évaluer les conséquences de l'irradiation et de deux traitements chimiques des semences (thiamethoxam+fludioxonil+metalaxyl-M+azoxystrobin et pyraclostrobin+fluxapyroxad+metalaxyl) sur la levée, le pourcentage d'infection, la moucheture des graines, le rendement grainier et le rendement du capital investi. L'irradiation diminue la levée de moins de 10% chez les deux cultivars et atténue les symptômes de la maladie de 17 à 23% sur les feuilles et les tiges d'AC Ole infectées, quand on y ajoute le traitement chimique des semences. Les microondes n'ont aucune incidence sur l'infection des gousses, la moucheture des graines, le rendement grainier et le rendement du capital investi, mais le traitement chimique accroît le rendement grainier de Navigator de 9 à 25%.

Date de modification :