A zoospore inoculation method with Phytophthora Sojae to assess the prophylactic role of silicon on soybean cultivars.

Guérin, V., Lebreton, A., Cogliati, E.E., Hartley, S.E., Belzile, F.J., Menzies, J.G., et Bélanger, R.R. (2014). « A zoospore inoculation method with Phytophthora Sojae to assess the prophylactic role of silicon on soybean cultivars. », Plant Disease, 98(12), p. 1632-1638. doi : 10.1094/PDIS-01-14-0102-RE  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L’objectif de la présente étude était de déterminer si des apports de silicium (Si), un élément connu pour son rôle prophylactique contre les agents pathogènes biotrophes et hémibiotrophes, pourraient protéger le soya contre Phytophthora sojae. Pour ce faire, il a fallu tout d’abord élaborer une méthode d’inoculation reproduisant le processus naturel d’infection tout en permettant l’apport de silicium aux végétaux. Dans une première série d’expériences, l’inoculation de zoospores de P. sojae directement dans des solutions hydroponiques a permis d’obtenir des infections reproductibles et les phénotypes attendus avec du soya « Williams » (rps), « L75-6141 » (Rps1a), « haro15 » (Rps1k) et « L77-1863 » (Rps1b) mis en présence des races 3 et 7 de P. sojae. Cette approche offre l’avantage de mettre simultanément de nombreux cultivars de soya à l’essai avec différentes races de P. sojae dans un environnement contrôlé et d’observer l’expression de la résistance horizontale et racinaire. Dans une deuxième série d’expériences visant à tester l’effet du Si, nos résultats démontrent clairement que les apports de Si avaient un effet significatif sur la réduction de l’incidence de la maladie et sur le rendement de la plante. L’effet est particulièrement visible lorsqu’il est combiné avec un cultivar affichant un certain niveau de résistance à la maladie. Ces résultats démontrent qu’il s’agit d’une méthode utile pour procéder à l’inoculation directe de plants de soya avec des zoospores de P. sojae dans une installation hydroponique et démontrer que les apports de Si peuvent constituer une autre méthode de lutte contre P. sojae dans le soya.

Date de modification :