Inoculation with arbuscular mycorrhizal fungi improves the nutritional value of tomatoes.

Hart, M.M., Ehret, D.L., Krumbein, A., Leung, C., Murch, S., Turi, C., et Franken, P. (2014). « Inoculation with arbuscular mycorrhizal fungi improves the nutritional value of tomatoes. », Mycorrhiza, 25(5), p. 359-376. doi : 10.1007/s00572-014-0617-0  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les champignons mycorhiziens arbusculaires, qui peuvent avoir une incidence sur un grand nombre d’oligo-éléments et de macro-éléments des végétaux, influent également sur la synthèse des composés volatils hôtes. Leur effet sur les parties comestibles des végétaux est toutefois plus ambigu. On a mené deux études distinctes afin d’établir si l’inoculation avec les champignons mycorhiziens arbusculaires Rhizophagus irregularis, Funneliformis mosseae ou les deux pouvait influer sur la qualité alimentaire des tomates, notamment en ce qui concerne les minéraux courants, les antioxydants, les caroténoïdes, une série de vitamines et les composés aromatiques (sucres, acides titrables, composés volatils). On a constaté que l’inoculation avec des champignons mycorhiziens arbusculaires a augmenté la qualité nutritive des tomates en ce qui concerne la plupart des éléments nutritifs, sauf les vitamines. La concentration minérale des tomates a aussi augmenté avec l’inoculation (N, P et Cu en particulier). De même, les plants inoculés ont produit des fruits ayant une capacité antioxydante plus élevée et une plus grande concentration de caroténoïdes. En outre, cinq composés volatils ont été retrouvés en de bien plus grandes concentrations chez les plants inoculés, comparativement aux témoins. Dans l’ensemble, ces résultats démontrent que les champignons mycorhiziens arbusculaires sont une ressource prometteuse pour améliorer la production alimentaire durable et combler les besoins nutritionnels de l’homme.

Date de modification :