Effect of microwave radiation on dry bean seed infected with Xanthomonas axonopodis pv phaseoli with and without the use of chemical seed treatment.

Friesen, A.P., Conner, R.L., Robinson, D.E., Barton, W.R., et Gillard, C.L. (2014). « Effect of microwave radiation on dry bean seed infected with Xanthomonas axonopodis pv phaseoli with and without the use of chemical seed treatment. », Crop Protection, 65, p. 77-85. doi : 10.1016/j.cropro.2014.07.007  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La brûlure bactérienne commune (Xanthomonas axonopodis pv. phaseoli) est une maladie transmise par les semences qui est difficile à éradiquer dans les cultures de haricots secs (Phaseolus vulgaris L.). Pendant deux ans, on a mené des études en laboratoire et sur le terrain pour déterminer l’effet du rayonnement microondes sur le petit haricot rond blanc (cv. Navigator et Envoy) et le haricot Pinto (cv. AC Ole). Les essais en laboratoire ont révélé une baisse de 12 à 25 % de la germination après 50 à 60 s de rayonnement, même si moins de 10 % de perte a été observé entre 0 et 40 s. La viabilité de l’agent pathogène a également été vérifiée, mais l’incidence de l’infection était faible et aucune corrélation n’a été observée entre la durée d’exposition et l’incidence de la colonisation. Dans des études menées sur le terrain à Morden, au Manitoba (2012), ainsi qu’à Ridgetown et à Exeter, en Ontario (2012 – 2013), on a évalué le rayonnement microondes et deux traitements de semences chimiques (hydroxyde de cuivre 53,8 % et pyraclostrobine + fluxapyroxade + métalaxyl) afin d’établir leur effet sur la levée, le degré d’infection, la moucheture des grains, le rendement de la culture et le rendement du capital investi. L’application du traitement microondes a entraîné une baisse de la levée pouvant atteindre 7 %, mais n’a pas eu d’incidence sur les autres paramètres mesurés. Le traitement chimique, seul ou en combinaison avec un traitement microondes, n’a pas eu d’effet sur la levée, l’incidence de la maladie, le rendement de la culture, la moucheture des grains et le rendement du capital investi.

Date de modification :