Stocking density, milking duration, and lying times of lactating cows on Canadian freestall dairy farms.

Charlton, G.L., Haley, D.B., Rushen, J.P., et de Passillé, A.M.B. (2014). « Stocking density, milking duration, and lying times of lactating cows on Canadian freestall dairy farms. », Journal of Dairy Science (JDS), 97(5), p. 2694-2700. doi : 10.3168/jds.2013-6923  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le temps de couchage est une mesure importante du confort des vaches, et le comportement de couchage des bovins laitiers peut maintenant être enregistré automatiquement avec des accéléromètres. Pour évaluer l’effet de la densité de peuplement et du temps passé en dehors de l’enclos d’appartenance pour la traite sur le comportement de couchage de la vache Holstein, un total de 111 fermes laitières commerciales à stabulation libre ont été visitées au Canada. Des accéléromètres ont été utilisés pour enregistrer automatiquement le comportement de couchage de 40 vaches témoins par ferme. Nous avons calculé la durée totale du couchage, la fréquence des épisodes de couchage et la durée moyenne des épisodes de couchage. La population d’un enclos correspondait au nombre total de vaches par enclos. Pour calculer la densité de peuplement (%), nous avons compté le nombre de vaches dans l’enclos et le nombre de stalles utilisables, puis avons multiplié ce chiffre par 100, puis la longueur × la largeur de l’enclos a été divisée par le nombre de vaches dans l’enclos pour calculer la superficie par vache (m2). Le temps passé à l’extérieur de l’enclos par jour a été enregistré à partir du moment où la première vache de chaque enclos était sortie de son enclos d’appartenance pour être traitée jusqu’au retour de la dernière vache après la traite, et ce temps a été multiplié par la fréquence de traite quotidienne. La valeur médiane de la durée de couchage à la ferme était de 10,6 h/j, avec 10,5 épisodes de couchage/j, et une durée médiane d’épisode de couchage de 1,2 h. La densité de peuplement allait de 52,2 à 160,0 %, et très peu de fermes (7 %) avaient une densité supérieure à 120 %. Même si la densité de peuplement n’a pas été corrélée de façon significative avec le comportement de couchage, les résultats ont démontré qu’aucune ferme ayant une densité de population de plus de 100 % n’atteignait une durée de couchage moyenne par troupeau de 12 h/j ou plus, alors que 21,6 % des fermes avec une densité de peuplement de 100 % ou moins atteignaient la durée de couchage cible de ≥12 h/j, comme recommandé par le Code de pratiques canadien (χ2 = 4,86, degrés de liberté= 1). La superficie par vache (m2) n’a été corrélée avec aucun aspect du comportement de couchage, mais peu importe l’espace par vache, la population de l’enclos était corrélée avec la fréquence quotidienne et la durée des épisodes de couchage. Plus le nombre de vaches par enclos était élevé, plus la fréquence des épisodes de couchage par jour était élevée (coefficient de corrélation = 0,24) et plus la durée des épisodes de couchage était basse (coefficient de corrélation = −0,30). Le comportement de couchage était influencé par le temps que les vaches passaient à l’extérieur de l’enclos pour être traitées. Lorsque les vaches étaient à l’extérieur de l’enclos pendant plus de 3,7 h/j, aucune ferme n’atteignait le temps de couchage moyen recommandé par troupeau de 12 h/j ou plus. Ces résultats suggèrent que de fournir une stalle pour chaque vache de l’enclos et de minimiser le temps à l’extérieur de l’enclos sont des facteurs importants pour atteindre le temps de couchage quotidien recommandé de 12 h/j.

Date de modification :