How distinct are arbuscular mycorrhizal fungal communities associating with grapevines?

Holland, T.C., Bowen, P.A., Bogdanoff, C.P., et Hart, M.M. (2014). « How distinct are arbuscular mycorrhizal fungal communities associating with grapevines? », Biology and Fertility of Soils, 50(4), p. 667-674. doi : 10.1007/s00374-013-0887-2  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La vigne (Vitis vinifera) forme des associations avec les champignons mycorhiziens à arbuscules (CMA). Ces champignons vivant dans les racines ont le potentiel de contribuer à la vigueur des plantes, à leur productivité, à la protection contre les pathogènes et à la teneur en éléments nutritifs des raisins. Dans la présente étude, nous comparons les communautés de champignons mycorhiziens à arbuscules des vignes et de la végétation entre les rangs avoisinants avec celles de la végétation indigène. Nous avons trouvé plus de 40 taxons différents associés aux vignes et à la végétation entre les rangs, mais ces communautés différaient selon l’identité de la plante hôte. Ces différences étaient manifestes même après avoir pris en compte les différences dans les propriétés chimiques du sol et les différences dans la diversité des plantes hôtes entre les rangs de vignes et la végétation entre les rangs, ce qui indique que la vigne interagit le plus souvent avec un sous-ensemble de la communauté fongique viticole. Comme les communautés de CMA jouent un rôle majeur dans la santé des vignes, nos résultats portent à croire que l’identité de la plante hôte et que la diversité des plantes hôtes de CMA dans un vignoble peuvent avoir des effets marqués sur la structure de la communauté de champignons mycorhiziens à arbuscules. Dans le présent article, nous avons utilisé le séquençage à haut débit de la grande sous-unité de l’ADNr pour analyser la diversité des CMA dans un vignoble.

Date de modification :