Management of powdery mildew (Podosphaera xanthii) on greenhouse cucumber in Ontario.

Cerkauskas, R.F. et Ferguson, G. (2014). « Management of powdery mildew (Podosphaera xanthii) on greenhouse cucumber in Ontario. », Canadian Journal of Plant Pathology, 36(1), p. 22-37. doi : 10.1080/07060661.2013.878754  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Au Canada, le blanc du concombre (Podosphaera xanthii) cause des pertes annuelles importantes de rendement et de qualité dans les cultures en serre. De 1999 à 2007, la gestion de la maladie a été évaluée dans le cadre de plusieurs travaux de recherche effectués à Harrow, en Ontario, et, en 2005–2006, dans deux serres commerciales situées à Leamington, en Ontario également. Les produits évalués incluaient des agents de lutte biologique, de nouvelles classes de fongicides et des matériaux dérivés de produits naturels ainsi que plusieurs fongicides traditionnels qui agissent sur toute une gamme de maladies. Dans la serre de recherches, les résultats les plus probants ont été obtenus avec des applications de Nova, de Quintec, de dérivés de strobilurine (Quadris, Flint, Sovran), de Procure, de Pristine, de JMS Stylet-Oil{SUP}M{/SUP}{SUP}D{/SUP}, de V-10118, de Prev-AM, de savon de cuivre, d’Actigard et de soufre. La maladie a également été maîtrisée avec du Milstop, avec deux sous-produits de lait fermenté (Lactosan, Yo-K-San) auquel on a ajouté différentes formulations de surfactant (Agral 90) et avec de l’Agral 90 uniquement. Des applications de K2HPO4 + Agral 90, de CaCl2 + Agral 90 et de Siliforce ont été beaucoup plus efficaces que la solution étalon, tandis que la silice sublimée s’est avérée inutile. Parmi les produits de lutte biologique, Sporodex (Pseudozyma flocculosa) s’est avéré efficace contre P. xanthii, tandis que Serenade (Bacillus subtilis) ne l’a pas été. Actinovate (Streptomyces lydicus) a également été d’une certaine efficacité. Dans les serres commerciales, lorsqu’appliqués hebdomadairement, Milstop et Lactosan + Agral 90 ont inhibé le développement du blanc, du moins autant que Nova. La résistance chez P. xanthii, à des taux élevés de Nova et de Pristine, a été détectée, respectivement, dans 3 des 17 et dans 2 des 8 serres commerciales situées près de Leamington où l’on cultive le concombre. Aucun des sites n’a manifesté de résistance aux deux fongicides lorsque les taux commerciaux d’application étaient respectés, bien qu’un site ait affiché une résistance de plus en plus marquée de P. xanthii aux deux fongicides.

Date de modification :