Sélection et évolution de la résistance aux inhibiteurs de l'acétyl-CoA carboxylase (ACC) chez la folle avoine (Avena fatua L.) dans une étude de longue haleine sur différents systèmes agricoles.

Beckie, H.J., Johnson, E.N., Leeson, J.Y., Shirriff, S., et Kapiniak, A. (2014). « Sélection et évolution de la résistance aux inhibiteurs de l'acétyl-CoA carboxylase (ACC) chez la folle avoine (Avena fatua L.) dans une étude de longue haleine sur différents systèmes agricoles. », Canadian Journal of Plant Science, 94(4), p. 727-731. doi : 10.4141/CJPS2013-361  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

En 2012, 18 ans après le début de l'expérience, les auteurs ont échantillonné la folle avoine dans l'assolement de blé de printemps de neuf régimes culturaux différents (trois taux d'intrant, chacun appliqué à trois degrés de diversité des cultures), puis ont déterminé la présence de la résistance aux inhibiteurs de l'ACC dans les échantillons. La fréquence ou le degré de résistance chez la folle avoine a atteint son point le plus élevé dans les systèmes agricoles incluant diverses céréales annuelles (42 à 60% des individus), et son point le plus bas dans les systèmes comprenant des annuelles et des vivaces (<3%). Les résultats de cette étude montrent que les vivaces freinent la sélection et l’évolution de la résistance chez l'adventice. D'autre part, la diversité des annuelles en soi ne suffit pas à ralentir l’évolution de la résistance aux inhibiteurs de l'ACC chez la folle avoine; il faut combiner cette diversité avec l'usage d'herbicides dont le mode d'action varie ainsi qu'avec un moins grand usage des désherbants.

Date de modification :