Locomotor play of veal calves in an arena: Are effects of feed level and spatial restriction mediated by responses to novelty?

Rushen, J.P. et de Passillé, A.M.B. (2014). « Locomotor play of veal calves in an arena: Are effects of feed level and spatial restriction mediated by responses to novelty? », Applied Animal Behaviour Science, 155, p. 34-41. doi : 10.1016/j.applanim.2014.03.009  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Lorsqu’ils sont introduits dans un lieu ouvert, les veaux s’adonnent à des jeux locomoteurs, ce qui offre un moyen efficace d’évaluer leur entrain. Pour utiliser cette méthode d’évaluation du bien être, il importe d’établir un lien entre l’entrain et d’autres indicateurs du bien être, et de comprendre quels sont les facteurs qui influent sur les résultats. La nouveauté de l’arène, l’âge des veaux et la taille de l’arène par rapport à celle de l’enclos d’appartenance peuvent avoir des effets importants. Les auteurs ont introduit des veaux dans une nouvelle arène (11 m × 3,2 m) pendant 15 minutes, et ont mesuré la fréquence des sauts et la durée des courses. Pour déterminer si la crainte ou le comportement d’exploration influait sur les changements du jeu locomoteur, les auteurs ont mesuré la vocalisation, la défécation, le reniflement et le temps de latence avant d’entrer dans l’arène. Dans la première expérience, deux régimes alimentaires ont été attribués à 24 veaux. À environ 6 semaines, les veaux les plus nourris sautaient et couraient moins (P < 0,05) que les autres, mais aucune différence n’a été constatée dans le reniflement, la défécation ou le temps de latence avant d’entrer dans l’arène. Le reniflement a été corrélé (P < 0,05) aux sauts (r = 0,46) et aux courses (r = 0,56), tandis que le temps de latence avant d’entrer dans l’arène a été corrélé négativement (P < 0,05) aux sauts (r = −0,64) et aux courses (r = −0,58). La défécation n’a été corrélée ni aux sauts ni aux courses. Aucun effet associé au régime alimentaire n’a été constaté à la semaine 10. Dans la deuxième expérience, 48 veaux ont été gardés dans des enclos (2,1 × 1,8 m) ou des stalles (0,65 × 1,8 m) pour examiner les effets de la restriction spatiale. Lorsqu’ils ont été introduits dans l’arène, les veaux gardés dans des stalles ont été davantage portés à courir et à sauter que ceux qui étaient gardés dans des enclos (P < 0,05), et aucune différence n’a été constatée en ce qui a trait au reniflement, à la défécation ou au beuglement. Lorsque les veaux gardés dans des stalles étaient placés dans un enclos pendant 15 minutes avant d’être introduits dans l’arène, une diminution des sauts et des courses a été constatée, à un point tel que ces veaux couraient moins que ceux qui avaient été gardés dans des enclos seulement (P < 0,05). Les sauts et les courses augmentaient avec l’âge, ce qui était aussi associé à une augmentation du reniflement. L’effet de la nouveauté et de l’âge sur le jeu locomoteur dépend du comportement d’exploration des veaux : ceux qui tendent davantage à explorer sont les plus joueurs. Chez les plus jeunes, la crainte tend à réduire l’entrain, mais ces effets sont faibles. La restriction spatiale dans l’enclos d’appartenance entraîne un rebondissement du jeu locomoteur dans l’arène, qui n’est lié ni à l’exploration ni à la crainte.

Date de modification :