Use of composted dairy manure solids mulch for raspberry: Influences on soil nematode communities and N and P availability.

Forge, T.A., Walters, T.W., et Koch, C.A. (2014). « Use of composted dairy manure solids mulch for raspberry: Influences on soil nematode communities and N and P availability. », Compost Science & Utilization, 22(4), p. 230-241. doi : 10.1080/1065657X.2014.930677  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les effets des paillis composés de matières solides de fumier de bovins laitiers (DMS) et de matières solides de fumiers de bovins laitiers compostées (CDMS) sur la dynamique du N et du P du sol, sur la structure de la communauté de nématodes et sur la croissance des racines ont été examinés au cours d’une étude réalisée sur trois ans dans un nouveau champ de framboises du nord ouest de l’État de Washington. Cinq traitements engrais/paillis ont été appliqués à des parcelles en bande de 16 m de long : 1) 34 kg N ha1 appliqués sous forme d’engrais granulaire en avril; 2) 34 kg N ha1 appliqués en mai; 3) application fractionnée de 34 kg N ha1 en avril + 34 kg N ha1 en mai; 4) 34 kg N ha1 sous forme d’engrais + DMS; 5) 34 kg N ha1 sous forme d’engrais + CDMS. Les applications cumulatives de DMS et de CDMS ont représenté 28 et 49 Mg de matière sèche ha1 concentrés sur les framboises, respectivement. L’adsorption de NO3-N et P sur les résines échangeuses d’anions, ainsi que les concentrations de NO3-N dans le sol en octobre, étaient plus faibles dans le sol avec paillis que dans le sol sans paillis, mais les concentrations de N dans les feuilles étaient plus élevées avec l’application de paillis. La biomasse des racines fines et l’abondance de nématodes prédateurs bactérivores, fongivores et omnivores, ainsi que l’indice de structure des nématodes, étaient plus grands dans le sol avec paillis que dans le sol sans paillis. Le paillis n’a eu aucun effet sur les nématodes des lésions racinaires (Pratylenchus penetrans) infectant les racines. Les résultats indiquent que les paillis de DMS et de CDMS peuvent accroître la croissance des racines, l’activité biologique globale du sol et l’acquisition de nutriments, tout en réduisant également les pools de N minéral du sol et le risque de lessivage des nitrates. Aucune différence d’importance n’a été constatée entre les DMS et les CDMS.

Date de modification :