Non-starch polysaccharides from American ginseng: Physicochemical investigation and structural characterization.

Guo, Q., Cui, S.W., Kang, J., Ding, H., Wang, Q., et Wang, C. (2015). « Non-starch polysaccharides from American ginseng: Physicochemical investigation and structural characterization. », Food Hydrocolloids, 44, p. 320-327. doi : 10.1016/j.foodhyd.2014.09.031  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

On a extrait et purifié des polysaccharides non amylacés de racines de ginseng à cinq folioles. Les propriétés physicochimiques et la structure détaillée des polysaccharides non amylacés ont été étudiées de façon systématique à l’aide de la chromatographie sur gel haut rendement, la spectroscopie infrarouge à transformée de Fourier, l’analyse de la méthylation et la spectroscopie par RMN 1D et 2D. Le poids moléculaire moyen et la viscosité intrinsèque des polysaccharides non amylacés étaient de 85,4 kDa et de 0,41 dL/g respectivement. L’analyse de la composition des monosaccharides a indiqué que les polysaccharides non amylacés se composaient de rhamnose, d’arabinose, de galactose, de glucose et d’acide uronique selon un ratio en poids de 1:4:8:8:50. Le composant dominant des polysaccharides non amylacés est l’acide galacturonique (jusqu’à 70 % en rapport molaire) d’après l’analyse de la méthylation. La spectroscopie infrarouge à transformée de Fourier a démontré que les polysaccharides non amylacés avaient une structure fondée sur les pectines et que le degré d’estérification était de 38 %. D’après la spectroscopie par RMN 1D et 2D, le principal résidu de sucre présent dans la molécule des polysaccharides non amylacés est le 4-α-D-GalpA; parmi les autres résidus observés, mentionnons le 2-α-L-Rhap, le 2,4-α-L-Rhap, l’α-L-Araf, le β D Galp, le 4-β-D-Galp. Comme les molécules de pectines, les polysaccharides non amylacés contenaient principalement des structures d’homogalacturonanes, même si une petite partie de xyloglucanes I a également été identifiée.

Date de modification :