Economic effects of preceding crops and nitrogen application on canola and subsequent barley.

Khakbazan, M., Grant, C.A., Huang, J., Smith, E.G., O'Donovan, J.T., Blackshaw, R.E., Harker, K.N., Lafond, G.P., Johnson, E.N., Gan, Y.T., May, W.E., Turkington, T.K., et Lupwayi, N.Z. (2014). « Economic effects of preceding crops and nitrogen application on canola and subsequent barley. », Agronomy Journal, 106(6), p. 2055-2066. doi : 10.2134/agronj14.0253  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La hausse du prix de l’azote (N) dans l’Ouest du Canada a suscité un nouvel intérêt pour d’autres sources d'engrais azotés. Les légumineuses ont la capacité de fixer l’azote dans le sol pour les cultures subséquentes, mais les connaissances sur les effets des légumineuses sur les cultures subséquentes de canola et d’orge sont limitées. Une étude a été effectuée à plusieurs endroits de l’Ouest du Canada, de 2009 à 2011, pour évaluer les effets économiques qu’auraient plusieurs cultures précédentes (P) et doses d’azote sur les cultures subséquentes de canola et d’orge avec une rotation P–canola–orge. Six cultures précédentes (pois de grande culture, lentilles, féveroles, canola, blé et engrais vert de légumineuses [féveroles]) ont été cultivées en combinaison factorielle avec cinq doses d’azote (0, 30, 60, 90 et 120 kg ha1), à sept sites en Alberta, en Saskatchewan et au Manitoba. Lorsque l’engrais vert de légumineuses était la culture précédente, le bénéfice net (BN) de la culture du canola ou de canola‑orge était le plus élevé, mais ne suffisait pas à compenser le BN négatif de l’année de culture de l’engrais vert de légumineuses (2009). Lorsque la culture de canola était la culture précédente, on a obtenu le BN le moins élevé pour les phases canola et canola–orge de la rotation. Les réponses quadratiques du BN (canola et orge) pour l’azote optimal ont indiqué que la quantité d’azote appliquée pouvait être réduite en deçà de 120 kg ha1 sans diminuer le rendement obtenu à certains endroits dans l’Ouest du Canada. Pour l’ensemble de la séquence des cultures sur trois ans, les cultures précédentes de légumineuses (lentilles ou pois de grande culture) cultivées pour la production de semences ont donné les meilleurs rendements. L’engrais vert de légumineuses a considérablement amélioré le rendement des cultures suivantes, mais les rendements accrus du canola et de l’orge n’ont pas été en mesure de compenser la perte de BN durant la phase précédente.

Date de modification :