Les effets du vêlage au printemps comparé au vêlage à l’été sur la performance de croissance et reproductive des bovins de boucherie dans l’ouest du Canada.

Durunna, O.N., Girardin, L.C., Scott, S.L., Robins, C.D., Block, H.C., Iwaasa, A.D., Khakbazan, M., et Lardner, H.A. (2014). « Les effets du vêlage au printemps comparé au vêlage à l’été sur la performance de croissance et reproductive des bovins de boucherie dans l’ouest du Canada. », Canadian Journal of Animal Science, 94(2), p. 259-271. doi : 10.4141/CJAS2013-180  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La majorité des producteurs de bœuf dans l’ouest du Canada ont adopté un système de vêlage au printemps. L’évaluation de systèmes alternatifs tels que le vêlage à l’été pourrait entraîner une meilleure utilisation des ressources de fourrage pour optimiser la productivité vache-veau. Pour évaluer l’impact d’un système de vêlage sur la productivité vache-veau, 346 bovins croisés Hereford ou Angus ont été utilisés dans une étude sur 3 ans (2007 à 2009) à Brandon, Manitoba; Swift Current, Saskatchewan et Lanigan, Saskatchewan. Les vaches ont été inséminées pour vêler de février à mai (système de vêlage précoce – EC « early-calving system ») ou de mai à août (système de vêlage tardif – LC – « late-calving system »). Chaque système a été évalué pour son effet sur la performance et l’efficacité reproductive. Le rendement, l’utilisation et la valeur nutritive des fourrages ont été analysés. Le poids corporel (BW – « body weight ») des vaches, les mesures du gras dorsal par échographie et le BW des veaux ont été déterminés avant le vêlage, à l’insémination et au sevrage. Il n’y avait aucune différence entre les systèmes de vêlage par rapport au taux de conception (P=0,13) EC (93,0 %) c. LC (95,8 %); taux de vêlage (P=0,89) EC (92,0 %) c. LC (91,7 %) ou proportions de naissances vivantes (P=0,85) EC (99,5 %) c. LC (99,6 %). La longueur moyenne de la saison de vêlage n’était pas différente (P=0,26) entre les deux systèmes. Les vaches dans le système EC montraient de plus grandes (P=0,002) pertes de BW du vêlage à l’insémination, mais de plus grands (P=0,001) gains de BW de l’insémination au sevrage que les vaches dans le système LC. Bien que les veaux nés dans le système LC montraient un plus grand (P=0,003) BW à la naissance que les veaux du système EC, le taux de sevrage des veaux (P=0,01) et le BW des veaux au sevrage (P<0,0001) étaient plus élevés dans le système EC. Le taux de sevrage plus élevé et le BW au sevrage dans le système EC ont le potentiel d’augmenter la productivité vache-veau et pourrait être plus attirant pour les producteurs de bæuf de l’ouest du Canada.

Date de modification :