Blending of pheromone lures for two exotic European pest elaterid beetles.

Vernon, R.S., van Herk, W.G., et Tanaka, J.A. (2014). « Blending of pheromone lures for two exotic European pest elaterid beetles. », Journal of Pest Science, 87(4), p. 619-627. doi : 10.1007/s10340-014-0596-0  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Deux espèces exotiques de taupin provenant d’Europe, Agriotes obscurus et Agriotes lineatus, ont été introduites dans la vallée du bas Fraser, en Colombie-Britannique, il y a plus d’un siècle. Aujourd’hui, ces espèces sont d’importants ravageurs qui s’attaquent à un certain nombre de cultures de labour. Une méthode de surveillance de ces deux espèces à l’aide de substances sémiochimiques a été élaborée dans le cadre d’un plan de lutte antiparasitaire intégrée, et l’on s’intéresse à la mise au point de techniques de piégeage de masse au moyen de phéromones. Les femelles de l’espèce A. obscurus produisent principalement de l’octanoate de géranyle (G8) et de l’hexanoate de géranyle (G6), tandis que les femelles de l’espèce A. lineatus produisent à la fois du G8 et du butanoate de géranyle (G4). Les études actuelles portent sur la possibilité d’utiliser un mélange de G8, de G6 et de G4 dans un même appât pour piéger les deux espèces simultanément. Un appât contenant un mélange de G8, de G6 et de G4, à raison d’un ratio de 1:1:1, s’est révélé en moyenne 1,42 fois plus efficace pour les mâles de l’espèce A. lineatus que les appâts standard à base de phéromones conçus pour cette espèce, mais il n’a été possible de piéger que 0,24 fois le nombre de taupins de l’espèce A. obscurus que l’on peut normalement piéger à l’aide d’appâts standard conçus pour A. obscurus. Dans le cas de l’espèce A. lineatus, les pièges comportant un mélange de phéromones permettent d’effectuer une surveillance et un piégeage de masse efficaces, mais dans le cas d’A. obscurus, ces pièges ne sont efficaces qu’à des fins de détection.

Date de modification :