Arbuscular mycorrhizal fungal communities associated with vitis vinifera vines under different frequencies of irrigation.

Holland, T.C., Bowen, P.A., Bogdanoff, C.P., et Hart, M.M. (2014). « Arbuscular mycorrhizal fungal communities associated with vitis vinifera vines under different frequencies of irrigation. », American Journal of Enology and Viticulture, 65(2), p. 222-229. doi : 10.5344/ajev.2014.13101  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les effets de l’irrigation quotidienne ou de l’irrigation aux trois jours sur les communautés de champignons mycorhiziens à arbuscules (CMA) associées aux racines des vignes ont été déterminés dans des parcelles de vignes de Merlot et de Syrah, sur 3 309 porte-greffes. Après l’exposition aux traitements pendant quatre saisons de culture, des échantillons de racines ont été analysés en vue d’y déceler des changements de la colonisation par les CMA, de la richesse spécifique et de la composition des communautés. La colonisation par les CMA était plus élevée dans des conditions d’irrigation aux trois jours que dans des conditions d’irrigation quotidienne, ce qui indique un effet des traitements sur la physiologie des communautés de champignons. Le pyroséquençage n’a pas permis de trouver des différences dans la composition des communautés de CMA en fonction de la fréquence d’irrigation. La richesse spécifique, l’identité et la dispersion sont restées constantes dans les deux traitements. Une différence observée dans les communautés de CMA de deux parcelles variétales a été associée aux différences en termes de chimie du sol et de caractères physiologiques des plants. Plus précisément, les teneurs en carbone et en cuivre extractible des sols, de même que la résistance des vignes et la photosynthèse, ont été corrélées avec la variation des communautés. D’après ces constats, des facteurs environnementaux autres que la fréquence d’irrigation influent sur la structure des communautés de champignons dans les vignobles.

Date de modification :