Genotypic association of parameters commonly used to predict canning quality of dry bean.

Khanal, R., Burt, A.J., Woodrow, L., Balasubramanian, P.M., et Navabi, A. (2014). « Genotypic association of parameters commonly used to predict canning quality of dry bean. », Crop Science, 54(6), p. 2564-2573. doi : 10.2135/cropsci2014.02.0113  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Pour sélectionner des variétés de haricots secs (Phaseolus vulgaris L.) adaptées à l’industrie de la mise en conserve et de la transformation, il est essentiel de comprendre les effets de la génétique et de l’environnement sur les paramètres qualitatifs ainsi que leurs associations. Nous nous sommes fondés sur des données liées à des paramètres régulièrement utilisés par les programmes de sélection aux fins de prévision de l’aptitude finale à la mise en conserve du matériel généalogique, données provenant d’un ensemble couvrant 6 années d’évaluations de la qualité des haricots secs dans le cadre d’essais provinciaux d’enregistrement dans plusieurs localités en Ontario, au Canada. Les effets de la génétique, de l’environnement et de l’interaction génotype (G) × environnement, de même que les associations à variables multiples, ont été étudiés au moyen d’estimations des moyennes des moindres carrés correspondant à des génotypes dans le cas des données annuelles équilibrées et au moyen des meilleurs prédicteurs linéaires non biaisés (BLUP) dans le cas des données globales non équilibrées. Les effets de la génétique, qui représentent de 35 à 76 % de la variation chez le petit haricot blanc et de 38 à 88 % de la variation chez le haricot à grosses graines, suivi des effets de la localité (L), qui représentent de 11 à 66 % de la variation chez le petit haricot blanc et de 11 à 64 % de la variation chez le haricot à grosses graines, étaient plus marqués que les effets de l’interaction génotype × localité (GL) dans le cas des paramètres de la composition des graines. Il n’en était pas de même pour les paramètres physiques et les paramètres de la texture, où les effets de l’interaction GL étaient souvent les plus importants. Des associations positives ont été observées entre le coefficient d’hydratation, le rendement en conserves et la teneur en protéines dans les analyses annuelles ainsi que dans les analyses pluriannuelles. L’association négative entre le pourcentage de solides lavés et égouttés et la texture des haricots après la transformation a également été observée de manière répétée au fil des ans. Les associations rapportées ici pourraient orienter les efforts de sélection des programmes de sélection des haricots.

Date de modification :