Effect of lipids on starch determination through various methods.

Ma, J., Jiang, Q.-T., Zhang, X., Wei, L., Chen, G-Y., Qi, P.-F., Wei, Y.-M., Lan, X.-J., Lu, Z.-X., et Zheng, Y.-L. (2014). « Effect of lipids on starch determination through various methods. », Recognized Scientific Journal, 51(3), p. 749-755.

Résumé

La présente étude a examiné l’influence des lipides sur les teneurs en amylose, en amylopectine et en amidon total dans l’orge. Des comparaisons des diverses méthodes, soit la méthode colorimétrique à longueur d’onde unique visant l’amylose, la méthode colorimétrique à double longueur d’onde visant l’amylose, l’amylopectine et l’amidon total, et la méthode polarimétrique par dissolution du chlorure de calcium visant l’amidon total ont également été effectuées pour l’orge. Selon les résultats, les échantillons dégraissés mesurés par la méthode à longueur d’onde unique contenaient de plus fortes concentrations d’amylose que les échantillons non dégraissés (P < 0,05). Lors de l’analyse par la méthode colorimétrique à double longueur d’onde, plusieurs échantillons dégraissés et non dégraissés ont affiché une différence significative en termes de teneurs en amylose (P < 0,05). Toutefois, dans le cas de l’amylopectine, les échantillons dégraissés déterminés par la méthode colorimétrique à double longueur d’onde contenaient des concentrations moins élevées que les échantillons non dégraissés (P < 0,05). La teneur en amidon total mesurée par la méthode colorimétrique à double longueur d’onde était beaucoup plus faible dans les échantillons dégraissés que dans les échantillons non dégraissés (P < 0,05). Selon diverses méthodes, les teneurs en amylose des échantillons dégraissés mesurées par la méthode colorimétrique à longueur d’onde unique étaient plus élevées que celles mesurées par la méthode colorimétrique à double longueur d’onde (P < 0,05). Les échantillons non dégraissés mesurés par la méthode polarimétrique par dissolution du chlorure de calcium contenaient moins d’amidon que ceux mesurés par la méthode colorimétrique à double longueur d’onde, mais plus que les échantillons dégraissés mesurés par cette même méthode (P < 0,05). En général, le dégraissage ne doit pas être omis lors de la détermination de la teneur en amidon, et la méthode colorimétrique à double longueur d’onde est une méthode adaptée à la mesure des teneurs en amidon de l’orge.

Date de modification :