First report of bumblebee (Bombus impatiens Cresson) transmission of Pepino mosaic virus between tomato (Solanum lycopersicum L.) and perennial climbing nightshade (Solanum dulcamara L.).

Stobbs, L.W. et Greig, N. (2014). « First report of bumblebee (Bombus impatiens Cresson) transmission of Pepino mosaic virus between tomato (Solanum lycopersicum L.) and perennial climbing nightshade (Solanum dulcamara L.). », Canadian Journal of Plant Pathology, 36(4), p. 529-533. doi : 10.1080/07060661.2014.954625  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Des essais en serre ont démontré la capacité du bourdon (Bombus impatiens Cresson) à transmettre le virus de la mosaïque du pépino (VMPép) de tomates infectées à la morelle douce-amère (Solanum dulcamara L.), et ce, au cours de deux essais sur trois (fréquence de 5.1 et 5.6%, respectivement). L’efficacité de la transmission était plus faible que lors d’études précédentes faites avec la tomate seulement (80%). Les faibles taux de transmission ont également été observés chez les bourdons allant de la morelle douce-amère à la tomate (6.3, 3.7 et 2.8%) et de plants de morelles à d’autres plants de morelles (8.3 et 2.8%). Chez les plantes témoins, la morelle était facilement infectée par inoculation mécanique. Les bourdons utilisés par les producteurs pour polliniser les tomates peuvent entrer et sortir librement des serres et ceux qui y ont contracté le VMPép peuvent l’établir et le disséminer dans les populations de morelle douce-amère poussant à proximité. Ce réservoir d’hivernage pourrait contribuer à introduire le virus en continu grâce aux bourdons revenant des champs pour une nouvelle saison de pollinisation dans les serres. De même, les bourdons pourraient répandre le virus chez les tomates poussant en champ après avoir pollinisé des morelles douces-amères infectées.

Date de modification :