Mechanical transmission of Potato virus Y (PVY) through seed cutting and plant wounding.

Fageria, M.S., Nie, X., Gallagher, A., et Singh, M. (2015). « Mechanical transmission of Potato virus Y (PVY) through seed cutting and plant wounding. », American Journal of Potato Research, 92(1), p. 143-147. doi : 10.1007/s12230-014-9418-4  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons étudié la transmission des souches PVY{SUP}O{/SUP}, PVY{SUP}N{/SUP}:{SUP}O{/SUP} et PVY{SUP}N{/SUP}{SUP}T{/SUP}{SUP}N{/SUP} du virus PVY chez les cultivars de pomme de terre Shepody et Russet Norkotah, qui sont sensibles à ce virus, en procédant par sectionnement des tubercules et par endommagement des plantes. Pour étudier la transmission par sectionnement des tubercules, nous avons tranché un tubercule infecté au moyen d’un couteau, que nous avons ensuite utilisé, sans le désinfecter, pour couper quatre tubercules sains. Pour étudier la transmission par endommagement des plantes, nous avons infligé des blessures à des plants de Shepody sains et infectés en appliquant différents traitements : contact par circulation d’air, brossage, martèlement, compression et frottement avec du Carborundum. Ces traitements ont donné lieu à l’échange de sève entre plantes saines et plantes infectées. Selon les résultats obtenus, le sectionnement des tubercules n’a pas entraîné la transmission du PVY, alors que les traitements endommageant les plantes ont entraîné la transmission du PVY à différents degrés, selon le traitement appliqué. Le traitement par simple contact s’est avéré le moins efficace, tandis que le traitement par martèlement a été le plus efficace.

Date de modification :