Feasibility of the application of electronic nose technology to detect insect infestation in wheat.

Wu, J., Jayas, D.S., Zhang, Q., White, N.D.G., et York, R.K. (2013). « Feasibility of the application of electronic nose technology to detect insect infestation in wheat. », Canadian Biosystems Engineering, 55, p. 3.1-3.9. doi : 10.7451/CBE.2013.55.3.1  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Un nez électronique (e-nez) Alpha MOS FOX-3000 équipé de 12 capteurs semi-conducteur à métal-oxyde a été utilisé pour déterminer la présence d'insectes dans le blé. Des échantillons de blé roux de printemps de l'Ouest canadien (CWRS - AC Barrie) infestés de cucujides roux (RGB), Cryptolestes ferrugineus (Stephens), et de tribolium rouge de la farine (RFB), Tribolium castaneum (Herbst), ont été placés dans des bocaux de verre équipés d'un mécanisme pour la collecte de vapeurs dans l'espace libre au-dessus des grains. Différentes densités d'insectes (0, 1, 2, 10 et 20 insectes/kg) ont été testées pour chaque espèce d'insectes et pour trois différentes teneurs en eau du blé (14%, 16% et18% base humide). Les vapeurs dans l'espace libre provenant de blé infesté ou de blé non-infesté ont été échantillonnées et injectées dans le e-nez. Les mesures obtenues par les capteurs du e-nez, sous forme d'une matrice multidimensionnelle, ont été extraites et interprétées en utilisant le logiciel AlphaSoft V8.0. Les algorithmes automatisés de reconnaissance du logiciel (analyse des composantes principales, analyse factorielle discriminante et moindres carrés partiels) étaient utilisés pour évaluer les échantillons. Le e-nez a pu seulement détecter la présence de RFB dans le blé à une infestation élevée (20 insectes/kg) et à des teneurs en eau de 14% et 16%. Cependant le e-nez n'a pas détecté la présence de RFB dans le blé à une teneur en eau de 18%. De plus, le e-nez n'a pu détecter la présence de RGB dans le blé.

Date de modification :