A bioassay evaluation of pyroxasulfone behavior in prairie soils.

Szmigielski, A.M., Johnson, E.N., et Schoenau, J.J. (2014). « A bioassay evaluation of pyroxasulfone behavior in prairie soils. », Journal of Pesticide Science, 39(1), p. 22-28. doi : 10.1584/jpestics.D13-073  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

On a évalué le comportement du pyroxasulfone dans les sols des prairies à l'aide d'une épreuve biologique d’inhibition de la longueur racinaire de la betterave sucrière (Beta vulgaris L.) s’échelonnant sur 7 jours. La bioactivité du pyroxasulfone dans le sol, variant de 0 à 184 grammes d’ingrédient actif par kilogramme selon l’évaluation, était principalement liée à la teneur en carbone organique (p = 0,001), une diminution de la bioactivité étant observée dans les sols à forte teneur en carbone organique. La bioactivité du pyroxasulfone, mesurée après ajustements du pH du sol, diminuait avec l’abaissement du pH du sol, ce qui démontre qu’à un pH du sol faible, la disponibilité du pyroxasulfone pour les plantes diminue. Les demi-vies du pyroxasulfone, estimées en fonction d’une dissipation à 25 °C et d’une teneur en humidité de 85 % de la capacité au champ, oscillent entre 16 et 69 jours. La teneur en carbone organique (p = 0,034) et le pH du sol (p = 0,008) ont eu un effet important sur les demi-vies du pyroxasulfone, la dissipation étant plus rapide dans les sols à forte teneur en carbone organique et à pH élevé. Les interactions entre le pyroxasulfone et le sulfentrazone incorporés au sol étaient antagonistes ou additives, et la nature de ces interactions pouvait varier selon le type de sol.

Date de modification :