In vitro study of the bioavailability of fatty acids in cow milk containing conjugated linoleic acids produced invivo or added in synthetic form.

Jedidi, H., Kheadr, E.E., Gagnon, F., Van Calsteren, M.-R., Farnworth, E.R., et Fliss, I. (2014). « In vitro study of the bioavailability of fatty acids in cow milk containing conjugated linoleic acids produced invivo or added in synthetic form. », International Dairy Journal, 36(2), p. 95-100. doi : 10.1016/j.idairyj.2014.01.009  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L’absorption intestinale des acides gras du lait, en particulier des acides linoléiques conjugués (ALC), a été évaluée à l’aide d’un simulateur in vitro. On a enrichi le lait d’ALC c9,t11 en donnant à une vache un régime alimentaire contenant 4 % d’huile de carthame ou en émulsifiant des ALC synthétiques sous forme d’acides gras libres ou de triacylglycérol. La teneur en matières grasses du lait a ensuite été ramenée aux taux normalisés de 1,0 % ou de 3,25 %. La biodisponibilité des acides gras était fonction de la longueur de la chaîne, de la présence de doubles liaisons et du pourcentage de matières grasses. L’absorption est plus efficace à un taux de 1,0 % de matières grasses. La biodisponibilité des ALC c9,t11 à un taux de 3,25 % de matières grasses était de 89 % dans le lait de vache nourrie à un régime contenant de l’huile de carthame; elle était de 85 % et de 71 % dans le lait enrichi d’ALC synthétiques et d’ALC synthétiques sous forme de triacylglycérols respectivement. À 1,0 % de matières grasses, ces valeurs étaient respectivement de 90 %, de 99 % et de 96 %, ce qui semble indiquer que la biodisponibilité des ALC dans le lait est fonction du pourcentage de matières grasses présentes.

Date de modification :