Relationship between adiponectin and fertility in the female pig.

Campos, D.B., Albornoz, M.S., Papa, P., Palin, M.-F., Bordignon, V., et Murphy, B.D. (2015). « Relationship between adiponectin and fertility in the female pig. », Reproduction, Fertility and Development, 27(3), p. 458-470. doi : 10.1071/RD13201  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les isoformes de l’adiponectine pourraient régir différents aspects de la pléiotropie de cette protéine, notamment dans le processus reproducteur. Nous avons examiné le profil de l’adiponectine circulante et de l’expression du système de l’adiponectine dans les tissus adipeux et ovarien de truies hyperfertiles et hypofertiles. Nous avons établi la présence de cinq différentes isoformes de l’adiponectine (90, 158, 180, 250 et > 250 kDa) dans la circulation, et repéré un sous-groupe de femelles hypofertiles chez lesquelles toutes les isoformes de l’adiponectine étaient moins abondantes et l’isoforme de 250 kDa était même absente tant dans le sérum que dans le liquide folliculaire. L’hypofertilité de ces animaux était associée à un plus faible nombre de gros follicules et corps jaunes dans les ovaires, ainsi qu’à de plus faibles concentrations de 17β‑œstradiol dans le liquide folliculaire des gros follicules. De plus, les femelles hypofertiles présentaient davantage d’ARNm de l’adiponectine dans leur tissu adipeux, et une expression altérée de l’ARNm de l’adiponectine et de ses récepteurs, ainsi que de ces protéines, dans leurs ovaires. Des changements de la quantité et du profil des isoformes circulantes de l’adiponectine ont été associés à des troubles de la reproduction chez les animaux et les humains, dont le syndrome des ovaires polykystiques. Nos résultats laissent penser que le système de l’adiponectine peut jouer un rôle important dans la régulation de la fonction ovarienne et la fertilité des porcs.

Date de modification :