The efficiency of various chemical solutions to clean reverse osmosis membranes processing swine wastewater.

Masse, L., Mondor, M., Puig-Bargues, J., Deschênes, L., et Talbot, G. (2014). « The efficiency of various chemical solutions to clean reverse osmosis membranes processing swine wastewater. », Water Quality Research Journal of Canada, 49(4), p. 295-306. doi : 10.2166/wqrjc.2014.008  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L’utilisation croissante de la filtration sur membrane dans le traitement d’eaux usées très chargées présente un intérêt renouvelé en ce qui touche l’élaboration de stratégies de nettoyage adéquates. La présente étude portait sur l’efficacité de diverses substances chimiques, notamment d’acides, de bases, d’agents tensio actifs, de chélateurs, de sels, d’enzymes et d’oxydants pour nettoyer deux membranes à osmose inverse (BW30 et SW30XLE) filtrant un échantillon d’eaux usées d’élevage porcin prétraité par biofiltration aérobie et deux échantillons d’eaux usées d’élevage porcin prétraités par séparation mécanique des solides et du liquide. Les mélanges d’agents tensio-actifs et de chélateurs anioniques ont révélé une efficacité de nettoyage optimale pour toutes les membranes encrassées et tous les effluents. Une solution contenant 10 mM d’EDTA (acide éthylènediaminetétraacétate) et 10 mM de SDS (dodécylsulfate de sodium) a donné le meilleur taux de récupération du flux après un cycle de colmatage de 20 h avec la membrane BW30, et trois cycles consécutifs de colmatage-nettoyage avec la membrane SW30XLE. La solution d’EDTA et de SDS a également donné la plus faible concentration résiduelle de protéines à la surface des membranes, et la restauration optimale de l’angle de contact initial des membranes. Par contre, les solutions de 75 mM d’acide citrique et de 100 mM de NaCl étaient les moins efficaces pour nettoyer les membranes encrassées. La plupart des solutions chimiques étaient plus efficaces pour nettoyer la couche d’encrassement générée par les eaux usées d’élevage porcin prétraitées par biofiltration aérobie que par séparation mécanique.

Date de modification :