Avantages de la combinaison de la fléole à la luzerne sur les plans du rendement fourrager, de la valeur nutritive et de la suppression des mauvaises herbes dans les environnements nordiques.

Bélanger, G., Castonguay, Y., et Lajeunesse, J. (2014). « Avantages de la combinaison de la fléole à la luzerne sur les plans du rendement fourrager, de la valeur nutritive et de la suppression des mauvaises herbes dans les environnements nordiques. », Canadian Journal of Plant Science, 94(1), p. 51-60. doi : 10.4141/CJPS2013-228  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

On peut cultiver la luzerne (Medicago sativa L.) seule ou avec une graminée, mais on sait peu de choses sur les avantages d'un tel mélange dans les conditions nordiques. Les chercheurs voulaient (1) préciser quels avantages on tirerait en mélangeant la luzerne à la fléole (Phleum pratense L.) sur les plans du rendement fourrager, de la valeur nutritive et de la suppression des mauvaises herbes, et (2) évaluer la persistance des cultivars de luzerne d'une acclimatation variable au froid ainsi que des peuplements de luzerne améliorée par sélection en vue d'une meilleure tolérance au froid et cultivés seuls ou sous forme de mélange graminées-légumineuses. L’étude s'est déroulée dans une région de 1 700 degrés-jours (base de 5 °C), où l'on a procédé à une récolte l'année du semis (2008), à trois récoltes chacune des deux années subséquentes, et à une récolte la troisième année après l'ensemencement. Ajouter la fléole à la luzerne a augmenté le rendement saisonnier en matière sèche (MS) global d'en moyenne 0,57 Mg de MS par hectare et par année lors des deux années qui ont suivi le semis, effet saisonnier qu'on attribue essentiellement à la hausse du rendement en MS observé à la première récolte. L'apport des adventices au rendement total en matière sèche durant les trois récoltes des deux années suivant l'ensemencement était plus important pour la monoculture de luzerne (16 à 47 %) que pour le mélange de luzerne-fléole (12 à 36 %). Mêler la fléole à la luzerne accroît aussi la concentration et la digestibilité des fibres au détergent neutre, réduit la teneur en N et a tendance à augmenter la concentration de solides hydrosolubles, mais a peu d'effet sur la digestibilité de la MS du fourrage. Les cultivars et les populations sélectionnés de façon récurrente pour leur plus grande tolérance au gel offrent la même persistance et n'ont qu'une incidence restreinte sur le rendement en MS et les paramètres de la valeur nutritive. L'effet positif du mélange fléole-luzerne sur le rendement en MS ne s'accompagne pas d'une moins grande digestibilité du fourrage, comme cela se produit habituellement avec une hausse du rendement en MS.

Date de modification :