Types of oilseed and adipose tissue influence the composition and relationships of polyunsaturated fatty acid biohydrogenation products in steers fed a grass hay diet.

Mapiye, C., Aalhus, J.L., Turner, T.D., Rolland, D.C., Basarab, J.A., Baron, V.S., McAllister, T.A., Block, G.S., Proctor, S.D., et Dugan, M.E.R (2014). « Types of oilseed and adipose tissue influence the composition and relationships of polyunsaturated fatty acid biohydrogenation products in steers fed a grass hay diet. », Lipids, 49(3), p. 275-286. doi : 10.1007/s11745-013-3876-1  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans la présente étude, nous avons évalué la composition en produits de biohydrogénation d’acides gras polyinsaturés (PBH‑AGPI) et les relations de ces PBH‑AGPI dans le gras périrénal et le gras sous-cutané de bouvillons d’un an ayant reçu une ration renfermant 70 % de foin de graminées et des concentrés à base de graines de tournesol (GT) ou de graines de lin (GL). L’analyse de variance a montré plusieurs groupes ou familles d’acides gras (AG) apparentés sur le plan structural, et un certain nombre d’interactions nouvelles entre les oléagineux et les dépôts de gras ont eu des effets sur différents AG de ces groupes ou familles (p < 0,05). Les rations contenant des GT ont augmenté les proportions de PBH non conjugués 18:2 (diènes atypiques, DA) et d’acides linoléiques conjugués (ALC) avec la première double liaison du carbone 7 à 9, ainsi que d’isomères trans-18:1 avec des doubles liaisons du carbone 6 à 12, et ces PBH‑AGPI étaient présents en plus grande proportion dans le gras sous-cutané que dans le gras périrénal (p < 0,05). L’enrichissement des acides linoléniques conjugués, des DA et des isomères d’ALC avec la première double liaison en position 11 ou 12, et des isomères t-18:1 avec des doubles liaisons du carbone 13 à 16 a été obtenu avec des rations contenant des GL, et la proportion de ces AG était plus élevée dans le gras périrénal que dans le gras sous-cutané (p < 0,05). L’analyse en composantes principales a confirmé visuellement les effets interactifs sur ces groupes ou familles d’AG. Elle a de plus confirmé un certain nombre de relations entre les PBH‑AGPI ou du moins elle donne à penser qu’il y aurait de telles relations. Incorporer des GT ou des GL dans une ration contenant du foin de graminées et exploiter les différences dans les tissus adipeux présentent donc des possibilités uniques d’enrichir de façon différentielle plusieurs PBH‑AGPI, ce qui semble avoir une incidence positive sur la santé des humains (i.e., t11-18:1, c9,t11-18:2 et c9,t11,c15-18:3).

Date de modification :