Concurrent improvement in maize yield and nitrogen use efficiency with integrated agronomic management strategies.

Wang, Z., Gao, J., et Ma, B.-L. (2014). « Concurrent improvement in maize yield and nitrogen use efficiency with integrated agronomic management strategies. », Agronomy Journal, 106(4), p. 1243-1250. doi : 10.2134/agronj13.0487  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L’efficacité d’utilisation de l’azote et la productivité faibles associées à l’utilisation de trop grandes quantités d’engrais azotés dans les cultures de maïs (Zea mays L.) sont des problèmes courants dans les petites exploitations agricoles. Nous avons réalisé une étude au champ d’une durée de 2 ans pour évaluer l’effet de stratégies d’exploitation intégrées sur le prélèvement de N avant et après l’apparition des soies, la dynamique de production de matière sèche, le rendement et les composantes de l’efficacité d’utilisation de l’azote. Nous avons comparé trois stratégies d’exploitation avec les pratiques agricoles régionales classiques. Nous avons constaté que le rendement en biomasse variait de façon significative d’une stratégie à l’autre, même si les indices de récolte étaient semblables. La stratégie OPT-1 a donné une production de matière sèche de 21 % plus élevée que celle des pratiques agricoles classiques, mais un rendement grainier de seulement 4 % plus élevé, alors que la stratégie OPT-2 a donné un rendement de 27 % plus élevé que celui des pratiques agricoles classiques et une efficacité d’utilisation de l’azote de 200 % plus élevée. Nos résultats montrent qu’il est possible d’obtenir à la fois un rendement et une efficacité d’utilisation de l’azote élevés en utilisant une stratégie d’exploitation optimisée. La stratégie OPT-2 a permis une augmentation de 13 % de la production de matière sèche et de 12 % du prélèvement de N après l’anthèse, ce qui a accru de 5 % le rendement grainier et de 18 % la concentration de N dans le grain. Dans le cas de la stratégie HY, l’apport de quantités excessives de N n’a pas amélioré le maintien de la couleur verte ni le rendement grainier. Ces résultats signifient que les stratégies fondées sur une optimisation graduelle des pratiques offrent, par rapport aux autres stratégies, un meilleur équilibre entre amélioration de la biomasse totale et augmentation de l’accumulation de matière sèche durant la période suivant l’apparition des soies. L’amélioration de l’efficacité d’utilisation de l’azote observée avec la stratégie OPT-2 était principalement attribuable à une efficacité accrue de la récupération du N, associée à une biomasse racinaire plus élevée au moment de l’apparition des soies et à un plus fort prélèvement de N par la suite. On peut penser que l’efficacité d’utilisation de l’azote pourrait encore être améliorée si on parvenait à augmenter l’efficacité interne du N, en équilibrant l’accumulation de matière sèche et l’accumulation de N entre les stades de la croissance végétative et de la reproduction.

Date de modification :