Alfalfa pasture bloat can be eliminated by intermixing with newly-developed sainfoin population.

Sottie, E.T., Acharya, S.N., McAllister, T.A., Thomas, J.E., Wang, Y., et Iwaasa, A.D. (2014). « Alfalfa pasture bloat can be eliminated by intermixing with newly-developed sainfoin population. », Agronomy Journal, 106(4), p. 1470-1478. doi : 10.2134/agronj13.0378  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La météorisation, ou ballonnement, est un frein majeur au broutage des pâturages de luzerne (Medicago sativa L.) par les ruminants, malgré les forts taux de croissance que l’on peut obtenir avec cette plante fourragère. Le sainfoin (Onobrychis viciifolia Scop.), une légumineuse contenant des tanins condensés, réduit la météorisation associée à la luzerne dans les peuplements mixtes. Nous avons réalisé des expériences en 2010 jusqu’à 2012 à Lethbridge, en Alberta, avec deux pâturages mixtes composés d’un mélange 50/50 de sainfoin et du cultivar de luzerne AC Blue J semés à l’origine en 2008 et broutés en rotation par des bouvillons (Bos taurus). Une nouvelle population de sainfoin, LRC‑3519, sélectionnée précisément pour son rendement accru dans un système à coupes multiples, a offert une meilleure persistance (29 % de matière sèche d’herbe) que le cultivar Nova (5 %) après deux cycles de broutage en rotation pour chacune des années. La fréquence et la gravité du ballonnement chez les bouvillons ont été réduites (p < 0,001) de 98 % avec les peuplements mixtes de LRC‑3519 comparativement aux mélanges comportant le cultivar Nova lorsque les bouvillons Angus ont brouté les pâturages mixtes de sainfoin et de luzerne dans des conditions maximisant la fréquence du ballonnement. Dans une étude distincte menée en 2011-2012 sur la préférence des animaux pour les cultures, huit bouvillons ont été appariés de façon aléatoire et répartis dans quatre pâturages en bande de luzerne et de sainfoin dans le but de déterminer l’utilisation de la matière sèche et le temps passé à brouter les deux plantes fourragères. Les bouvillons ont passé plus de temps (55 %) dans les bandes de luzerne que dans les bandes de sainfoin et ont brouté davantage (p < 0,05) de luzerne (2 048 kg de matière sèche) que de sainfoin (1 164 kg de matière sèche). Malgré la grande préférence pour la luzerne, une proportion élevée du nouveau sainfoin dans les peuplements mixtes de luzerne a réduit le risque de ballonnement de manière substantielle chez les bovins broutant le pâturage mixte de luzerne et de sainfoin.

Date de modification :