Environmental sustainability indicators for cash-crop farms in Quebec, Canada: A participatory approach.

Thivierge, M.-N., Parent, D., Bélanger, V., Angers, D.A., Allard, G., Pellerin, D., et Vanasse, A. (2014). « Environmental sustainability indicators for cash-crop farms in Quebec, Canada: A participatory approach. », Ecological Indicators, 45, p. 677-686. doi : 10.1016/j.ecolind.2014.05.024  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les évaluations environnementales réalisées à l’échelle de la ferme, qui tiennent compte du système d’exploitation utilisé et de l’emplacement géographique, peuvent aider les producteurs à intégrer les questions environnementales à leurs décisions de gestion. Dans la province de Québec, au Canada, 45 % des terres cultivées sont consacrées à la production de grain. Parmi les 13 800 exploitations qui vendent des grains, 3 975 se spécialisent dans cette production. Les systèmes de production céréalière ont des contraintes et une réalité qui leur sont propres et pourraient donc bénéficier d’un outil adapté permettant d’évaluer leur durabilité environnementale. L’objectif de notre étude était d’adapter et de mettre au point un ensemble d’indicateurs de durabilité environnementale utilisables à l’échelle de la ferme pour les exploitations de cultures commerciales du Québec, afin d’offrir aux producteurs un outil d’auto-évaluation et d’aide à la décision. À l’aide de groupes de discussion formés de spécialistes (chercheurs, intervenants et producteurs), nous avons adapté aux exploitations de cultures commerciales plusieurs indicateurs élaborés pour les exploitations laitières. Nous avons ensuite mis à l’essai cet ensemble d’indicateurs dans des exploitations de cultures commerciales de la province, en réalisant des entrevues auprès de 31 producteurs. Les indicateurs ont été pondérés selon leur contribution à l’atteinte de quatre sous-objectifs de durabilité environnementale (conservation du sol, de l’eau, de l’air et de la biodiversité). Nous avons créé un nouveau type de graphique afin d’aider les producteurs à comprendre et à interpréter les résultats obtenus avec les indicateurs. Enfin, nous avons envoyé un questionnaire d’évaluation aux 31 producteurs afin de valider les indicateurs auprès des usagers. Seize indicateurs ont été retenus à l’issue de notre étude. La pondération indique que, sur un total de 177 points, les indicateurs qui contribuent le plus à la durabilité environnementale des exploitations de cultures commerciales sont la lutte intégrée (21 points), la diversité des cultures (19 points), le respect des bandes riveraines (18 points) et l’incorporation du fumier dans le sol (16 points). Par rapport au graphique radar et au graphique en bandes classique, le nouveau type de graphique en bandes utilisé s’est avéré plus utile comme outil d’aide à la décision et a permis à la majorité des producteurs de déterminer les points faibles d’une exploitation fictive en matière de durabilité. La conception de ce graphique pourrait toutefois être améliorée pour faciliter la compréhension des données. La validation par les usagers a confirmé l’intérêt des producteurs agricoles pour cet outil d’aide à la décision.

Date de modification :