Mark-recapture of Agriotes obscurus and A. lineatus with dense arrays of pheromone traps in an undisturbed grassland population reservoir.

Vernon, R.S., van Herk, W.G., Blackshaw, R.P., Shimizu, Y., et Clodius, M. (2014). « Mark-recapture of Agriotes obscurus and A. lineatus with dense arrays of pheromone traps in an undisturbed grassland population reservoir. », Agricultural and Forest Entomology, 16(3), p. 217-226. doi : 10.1111/afe.12045  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

1. Dans le cadre de cette étude, nous avons marqué puis relâché des Agriotes obscurus (AO) et Agriotes lineatus (AL) mâles adultes pour simuler la distribution spatio-temporelle des taux de capture de taupins sauvages relâchés parmi des réseaux denses de pièges à phéromone déployés dans un milieu non agricole confiné. Les pièges étaient répartis à intervalles de 3 m sur deux rangées parallèles le long de corridors de levées à couvert de graminées. 2. Chez les taupins relâchés parmi un réseau ne comportant que des pièges à phéromone spécifiques à leur propre espèce (pièges AO ou pièges AL), 85,6 % des AO et 77,8 % des AL ont été recapturés, dans la plupart des cas au cours de la première semaine suivant leur lâcher. Dans les réseaux comportant à la fois des pièges AO et des pièges AL, les taux de recapture s’établissaient à 77,8 % et 83,3 %, respectivement. 3. Par ailleurs, 31,2 % des AL relâchés parmi un réseau ne comportant que des pièges AO ont pénétré par erreur dans un piège AO. Ce pourcentage a chuté à seulement 2,2 % chez les AL relâchés parmi un réseau comportant à la fois des pièges AO et des pièges AL. À l’inverse, seulement 0,7 % des AO relâchés parmi un réseau ne comportant que des pièges AL sont entrés par erreur dans un piège AL, et seulement 0,3 % des AO relâchés parmi un réseau comportant les deux types de pièges sont entrés dans un piège AL. 4. Entre 34,4 et 38,9 % des AO et entre 21,1 et 25,6 % des AL relâchés dans des aires immédiatement adjacentes au réseau de pièges ont été recapturés, pour la plupart dans les pièges les plus périphériques. 5. La portée de ces résultats pour l’évaluation de l’efficacité du piégeage de masse comme approche de lutte contre les taupins est examinée.

Date de modification :